↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

L.T.D.M.S.


Inserer Titre


(01/06/2012 - Oxide Tones - Post rock - Genre : Autres)
Produit par

1- Douze / 2- Dix / 3- Six / 4- Onze
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (2 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Un secret post-rock belge bien gardé"
Didier, le 07/09/2012
( mots)

Les post-rockeurs de LTDMS sont sans doute, et c'est fort regrettable, l'un des secrets belges les mieux gardés de ces dernières années. Les voilà enfin de retour avec un deuxième album, Inserer Titre, dont il faut bien avouer qu'on n'espérait même plus trop la sortie.

Le groupe et son label allemand, l'excellent Oxide Tones, en ont d'ailleurs profité pour marquer le coup: sortie exclusivement sur clé USB avec extras, mais surtout sur vinyl, avec pochette recyclée et artwork unique pour chaque disque. Un véritable petit bijou qui ravira les amateurs de beaux objets.

Mais loin de s'arrêter à un quelconque plan marketing qui ne leur ressemblerait pas, la clique bruxello-cinacienne pousse encore l'originalité jusqu'à offrir quatre titres, enregistrés par quatre ingénieurs du son différents dans autant d'endroits différents. Des lieux tous plus improbables les uns que les autres: loin du confort d'un studio d'enregistrement, LTDMS s'offre une mini-tournée de la campagne belge pour virtuellement enregistrer chez l'habitant. Un concept aussi surprenant que fructueux.

A la clef, quatre titres pour 50 minutes d'atmosphères variées. Si les comparaisons avec Godspeed You! Black Emperor et Do Make Say Think, voire Tortoise et Silver Mt. Zion pour la manière de développer un paysage musical complexe, restent les première à venir à l'esprit, force est de constater que la présence d'une flûtiste et d'une violoncelliste au sein de son line-up permet à LTDMS de développer lentement mais sûrement son identité propre.

Les deux premiers titres de ce nouvel opus, un "Douze" assez classique et un "Dix" à la rythmique plus atmosphérique, restent dans la lignée de ce que le groupe avait déjà proposé par le passé: des structures post-rock relativement attendues et purement instrumentales, et des alternances entre déchaînements explosifs et accalmies savamment posées. Certes, LTDMS s'offre çà et là quelques expérimentations sonores, mais elles restent relativement discrètes dans l'ensemble de la composition. Des morceaux qui, à défaut de surprendre, font parfaitement leur boulot.

"Six" par contre, avec son intro ultra-rentre-dedans et sa montée tempêtueuse, offre un angle plus noise et vindicatif, laissant la guitare imposer son omniprésence. Un côté plus rageur et incroyablement vivant qui, s'il se transmet parfaitement en live, n'avait jusqu'à présent pas encore trouver de réel écho dans la courte discographie du groupe.

Véritable cerise sur la gâteau, "Onze", morceau fleuve de près de quinze minutes, clôt déjà ce Insérer Titre d'excellent facture. D'aspect relativement classique au premier abord, le morceau s'enflamme ensuite pour mieux intégrer une flûte désormais incontournable, se durcir progressivement et inclure au final des vocaux, qui à défaut de réels paroles, se mettent littéralement à hanter l'esprit de l'auditeur. Une idée aussi simple que terriblement efficace pour ce qui semble bien être une des compositions les plus abouties des six Belges, un morceau qui tient autant la route sur disque qu'il ne mettra le souk en live.

Ces quatre titres, dont chacun semble jouir d'une existence propre, démontrent à quel point LTDMS, malgré déjà un bon nombre d'années d'existence au compteur, reste un collectif en perpétuelle gestation. Insérer Titre, sans révolutionner l'approche initiale du groupe, reflète un réel enthousiasme, parfaitement retranscrit par la grâce d'un enregistrement finalement très intuitif. Il marque clairement une avancée dans les envies du groupe et une réelle capacité à innover en instillant un aspect sautillant à un genre par trop souvent sombre. Il ne reste dès lors plus qu'à se délecter de cet excellent disque, en espérant que son successeur ne se fasse pas attendre aussi longtemps cette fois!

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également


TalkTalk - Messagerie privée en direct