↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Snow Patrol


A Hundred Million Suns


(12/01/2009 - Polydor - pop émotionnelle - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- If There's a Rocket Tie Me to It / 2- Crack the Shutters / 3- Take Back the City / 4- Lifeboats / 5- Golden Floor / 6- Please Just Take These Photos from My Hands / 7- Set Down Your Glass / 8- Planets Bend Between Us / 9- Engines / 10- Disaster Button / 11- Lightning Strike: What If This Storm Ends?/The Sunlight Through the Fla
Note de 2/5
Vous aussi, notez cet album ! (5 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Le retour de Snow Patrol pour un cinquième album pop agréable"
Margaux, le 04/02/2009
( mots)

Bizarrement, il y a des groupes comme Snow Patrol qui ne se renouvellent quasiment pas d’albums en albums, et qui restent quand même excellents. Ici, dans ce cinquième album, les ingrédients des précédents opus sont toujours présents. Snow Patrol rappellent, s’il en est besoin, qu’ils sont les champions de la chanson pop parfaite et entêtante. Celle qui reste dans la tête toute la journée. Celle qui peut se caser dans la BO de Grey’s Anatomy, quand Meredith chiale une énième fois dans sa bière (ma vie est une montagne de merde, mon amoureux m’a quittée, mon boss me traite comme de la crotte, et en plus, j’ai la gastro), ou dans celle de Spiderman (moment d’espoir euphorique, finalement, notre amour est peut-être possible maintenant que j’ai éliminé cette racaille de bouffon vert).

La première partie de l’album semble dénuée d’intérêt, compos pops classiques sans grande originalité, un peu molles du genou. Jusqu’à "The Golden Glass", sommet de la chanson envoutante totalement réussie, suivie plus loin par "Set Down Your Glass", qui, si elle n’égale pas le monumental "Run", lui arrive au moins à la cheville. La chanson la plus surprenante revient au premier ghost track et son piano aérien.

A Hundred Million Suns n’est pas une montagne russe d’émotions et ne sombre pas dans le total dépressif / ultra jouasse d’un morceau à l’autre. Snow Patrol ne crache pas sur la chanson mélancolique, loin de là ("The Planets Bend Between Us", "Lifeboats", ), mais évite le cliché du groupe pop que les filles en mal d’amour écoutent pour être encore plus tristes. En revanche, les morceaux plus rythmés, bien qu’agréables, peinent à se détacher et l’auditeur reste quelque peu sur sa faim ("Disaster Button", "Please Just Take These Photographs…")

Ce cinquième album est dans l’exacte lignée des précédents, ne fait pas de remous, ni de vagues, ni même de discrètes vaguelettes. Ce disque n’est pas inoubliable, loin de là, il reste très peu original. Mais contrairement à des groupes comme Coldplay, qui commençaient sérieusement à lasser, tout fonctionne parfaitement. Les balades mélancoliques continuent d’émerveiller.

Si vous aimez A Hundred Million Suns, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Snow Patrol


Eyes Open


Album de la semaine
À lire également