↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

The Cranberries


No Need to Argue


(04/10/1994 - Mercury - Rock irlandais - Genre : Rock)
Produit par

1- Ode To My Family / 2- I Can't Be With You / 3- Twenty One / 4- Zombie / 5- Empty / 6- Everything I Said / 7- The Icicle Melts / 8- Disappointment / 9- Ridiculous Thoughts / 10- Dreaming My Dreams / 11- Yeat's Grave / 12- Daffodil Lament / 13- No Need To Argue
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (44 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.5/5 pour cet album
"Un retour impératif sur ce qu'a fait de meilleur la pop irlandaise. "
Lulu, le 04/06/2006
( mots)

Certains albums parviennent à marquer pour toujours une période de notre vie. Un événement majeur durant lequel un album bien précis tourne en boucle, pour une raison ou une autre. Et l'écouter quelques années plus tard refait surgir, à la manière de la madeleine de Proust, tous ces souvenirs merveilleux ou douloureux. No Need To Argue fait partie de ceux-ci pour moi. Enfermé pendant un mois au milieu d'un camp militaire, j'écoutais en boucle cet album des Cranberries qui fut mon seul petit moment d'évasion quotidien tout ce temps. La voix de Dolores O'Riordan et la musique mi-pop, mi-rock des frères Hogan et de Lawler à la batterie ont réussi à rendre ce moment non souhaité moins pénible.

Mais outre ce côté sentimental, No Need To Argue reste tout ce qu'il y a de plus agréable à écouter. C'est tout d'abord l'album de "Zombie", morceau très rock qui est une diatribe mordante envers les attentats en Irlande. Morceau qui transformera The Cranberries, les faisant passer de modeste groupe national à usine multinationale dont le succès ne sera pas toujours facile à gérer pour eux. Les tubes peuvent alors s'enchainer à fréquence rapide (le nostalgique "Ode To My Family" ou les plus rythmés "I Can't Be With You" et "Ridiculous Thoughts"). Tous ces titres vont permettre à cet album de s'écouler à plusieurs millions d'exemplaires.

Mais la grande force de No Need To Argue est de proposer aussi de superbes chansons douces telles que "Twenty One" ou "Dreaming My Dreams" , transcendées par la sublime voix de Dolores. "Daffodil Lament" fait aussi partie des chansons inoubliables dont on ne se lasse jamais, une première partie très influencée par Sinead O'Connor pour le chant soutenu par un joli arpège et quelques roulements de tambour et une deuxième partie encore plus belle, où les influences irlandaises explosent au grand jour. "No Need To Argue" est très particulière, seules quelques nappes d'orgue viennent soutenir la voix de Dolores presque a capela, donnant à cette chanson des couleurs presque religieuses et une lourde force émotive.

Qu'il est ressourçant de se plonger à nouveau dans ce No Need To Argue en tout point remarquable. Mariant à la perfection Rock, Pop et traditions irlandaises, il est le départ d'une jolie carrière commerciale des Cranberries, les albums suivants étant plus aseptisés et peut-être moins attachants que celui-ci.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

The Cranberries


Roses


Album de la semaine
À lire également