↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.

Discorama 2000's : les incontournables français


"Cette décennie a été passionnante sur le plan hexagonal. Noir Désir a rendu les armes le même jour que les attentats du World Trade Center sur un ultime chef d'oeuvre, laissant tout le terrain à la relève. Entre les derniers coups d'éclats des géants de la chanson française, les bidouilleurs de la French Touch, les révélations, les sales gosses insoumis, les orfèvres pop et folk et les férailleurs garage, la scène nationale a été bouillonnante. Voici 16 pépites et autant de raisons de clamer "Cocorico" en se tambourinant la poitrine. Rétrospective réalisée par Elise, Emilie, Geoffroy, Kevin, Maxime, Nicolas & Pierre D."
Maxime, le 28/02/2011
Cette décennie a été passionnante sur le plan hexagonal. Noir Désir a rendu les armes le même jour que les attentats du World Trade Center sur un ultime chef d'oeuvre, laissant tout le terrain à la relève. Entre les derniers coups d'éclats des géants de la chanson française, les bidouilleurs de la French Touch, les révélations, les sales gosses insoumis, les orfèvres pop et folk et les férailleurs garage, la scène nationale a été bouillonnante. Voici 16 pépites et autant de raisons de clamer "Cocorico" en se tambourinant la poitrine. Rétrospective réalisée par Elise, Emilie, Geoffroy, Kevin, Maxime, Nicolas & Pierre D.
Commentaires
Lola, le 02/10/2016 à 14:47
Depuis l'avènement d'émissions télé-crochet (comme Star Academy), la chanson française est tombée dans une pauvresse musicale affligeante. Sans vouloir imposer mes goûts personnels, pour moi ceux qui gèrent l'industrie française actuellement ne connaissent rien (ou plus rien) à ce qui est de la bonne musique : celle pour laquelle on se contente plus que la belle voix (et/ou la belle gueule de l'interprète), on fait l'effort de faire des instrumentaux originaux relevant la mélodie des paroles, on tente de créer une réelle ambiance (love, fiesta, etc...). Y a qu'à voir ce que Mylène Farmer, un des grands noms de la chanson française, nous sort aujourd'hui et comparer avec ce qu'elle nous interprétait dans les années 80-90 ; les mecs et les nanas assurant la partie instrumentale des chansons sortant actuellement se contentent de faire une musique calée sur l'air des paroles : les paroles font do ré mi, on te fait un accompagnant avec un ou deux instrument(s) qui font do ré mi et un ou deux autres se content de taper la même note du début jusqu'à la fin non-stop. Ce ne serait pas étonnant qu'on nous dise que c'est l'ordinateur qui fait tout. Quand on pense qu'un groupe comme Téléphone faisait leur musique avec ses propres musiciens et ce que ces derniers arrivaient à créer comme chansons, c'est vraiment regrettable pour les musicophiles.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine

Opeth


In Cauda Venenum


"

De parangon du death-metal suédois à inclinaisons progressives, Opeth est passé en moins de dix ans à coqueluche du monde progressif tout court avec ses albums mélodiques et techniques typés 70’s. Gloire permise aussi par une esthétique affirmée ; il y a bel et bien un « son » Opeth qui est né depuis Heritage(comme il y a avait une identité claire dans la première période du groupe), et celui-ci n’est pas du tout renié dans ce nouvel opus tant attendu. En effet, In Cauda Venenum est dans la claire lignée des albums précédents, dont le dernier en date était le chef-d’œuvre Sorceress aux qualités exceptionnelles. 

"
À lire également