↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Groupe

Big Brother & The Holding Company


Rock (Rock psychédélique/Blues)

Membres :
Janis Joplin (Chant)
James Gurley (Guitare)
Sam Andrew (Guitare, Chant)
Peter Albin (Basse)
Dave Getz

Sites :
Site officiel
Site de Janis Joplin
Big Brother & The Holding Company restera, historiquement parlant, comme LE groupe de Janis Joplin. Bien que formé en 1965 à San Francisco sans cette dernière, le groupe décolle lorsque Janis les rejoint en 1966 pour l'enregistrement de leur 1er album, sobrement intitulé Big Brother & The Holding Company. Le succès est au rendez-vous avec le 2e album paru en 1968, Cheap Thrills, qui se classe en tête des ventes du Billboard. L'album consacre Janis Joplin comme une chanteuse d'exception, avec des titres comme Summertime, Ball and Chain ou encore Piece Of My Heart. Le groupe est alors au sommet de son art, faisant partie du "Big 4" de la scène rock psychédélique de San Francisco, aux côtés de Jefferson Airplane, Grateful Dead et Quicksilver Messenger Service. Mais au faîte de la gloire, le groupe perd sa figure de proue en décembre de la même année, Janis souhaitant partir en solo afin de monter un groupe de soul. Big Brother sortira d'autres albums par la suite mais ne connaîtra jamais plus le succès généré à l'époque de la grande Janis, tout le contraire de cette dernière (Woodstock, album posthume Pearl), consacrée icône rock au même titre qu'Hendrix ou Morrison depuis sa mort prématurée à 27 ans. Des rééditions live d'époque ressurgiront ici et là, pour le plus grand bonheur des fans de cette période d'ébullition musicale et sociale.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine

Pearl Jam


Gigaton


"

Si tout le monde connaît l’adage “qui aime bien châtie bien”, il semblerait que certains fans aient du mal à laisser leur formation fétiche se faire vertement critiquer, quand bien même elle n’aurait à l’évidence pas réellement cherché à se surpasser. Qu’on ne s’y trompe pas : Pearl Jam est un grand groupe, l’un des meilleurs à avoir émergé durant la décennie 90, une formation techniquement solide, artistiquement intègre et qui peut de surcroît compter sur un chanteur d’exception, mais un groupe qui a eu un peu trop tendance à vivre sur ses acquis durant les vingt dernières années. D’aucuns auront pu se contenter des corrects Lightning BoltBackspacerRiot Act et autre PJ (on peut même y ajouter un ou deux disques au passage) tandis que d’autres auront conspué le quintette de Seattle pour son évidente paresse. Rétrospectivement, et à l’écoute de ce Gigaton assez inespéré, ces derniers n’avaient pas tort, même si l’horizon Ten - Vs - Vitalogy paraît encore bien loin.

"
À lire également