↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Groupe

Slayer


Hard / Métal (Thrash metal)

Membres :
Kerry King (Guitare)
Tom Araya (Chant, Basse)
Paul Bostaph (Batterie)
Gary Holt (Guitare)

Sites :
Site officiel de Slayer
Myspace de Slayer

Slayer est un groupe de thrash metal américain formé en 1981 à Huntington Park, Californie par Jeff Hanneman et Kerry King. Le line-up du groupe est resté stable, à l'exception notable du poste de batteur qui, bien que tenu la plupart du temps par Dave Lombardo, a échu de façon sporadique à Paul Bostaph, Jon Dette et Tony Scaglione. Noyau dur du Big Four of Thrash (aux côtés de Metallica, Megadeth et Anthrax), le combo est autant connu pour son metal agressif et ultra-rapide que pour ses provocations en tout genre (satanisme notamment, même si le groupe a réfuté l'appartenance officielle au mouvement). Incontournable parmi les groupes extrêmes des années 80, ayant largement influencé tout le courant death metal, Slayer a connu un triomphe critique mérité avec l'album Reign in Blood, considéré par beaucoup comme le meilleur album de metal de tous les temps.

Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également