↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Groupe

The Mars Volta


Rock (Rock progressif barré)

Membres :
Cedric Bixler Zavala (Chant)
Omar Rodriguez-Lopez (Guitare)
Marcel Rodriguez-Lopez (Clavier)
Juan Alderete (Basse)
Deantoni Parks

Sites :
TheMarsVolta.com
NeoHorizon
The Mars Volta est un groupe de rock progressif américain créé en 2001 à El Paso (Texas) et dissout en 2013, par Cedric Bixler Zavala et Omar Rodriguez-Lopez sur les cendres d'At The Drive-In, les trois membres restant étant parti former Sparta de leur côté. L'effectif de la volta martienne a été très changeant autour de ses deux géniteurs, avec pas moins de douze membres successivement partis ou renvoyés (dont quatre batteurs). Le rock de The Mars Volta est un mélange allumé des influences post-hardcore d'ATDI couplées à toutes sortes de mouvances : progressif, krautrock, math rock, jazz et filiation latino. A signaler que TMV est très proche des Red Hot Chili Peppers : Flea a tenu la basse sur le remarqué De-loused In The Comatorium, et John Frusciante a régulièrement contribué à presque tous les enregistrements sudio du groupe.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également