↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

The Raveonettes


Lust lust lust


(16/11/2007 - Cargo - pop rock - Genre : Rock)
Produit par

1- Aly, walk with me / 2- Hallucinations / 3- Lust / 4- Dead sound / 5- Black satin / 6- Blush / 7- Expelled from love / 8- You want the Candy / 9- Blitzed / 10- Sad transmission / 11- With my eyes closed / 12- The best dies
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (5 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Les Raveonettes sont de retour, avec leur meilleur album à ce jour..."
Florent, le 21/02/2008
( mots)

On attendait avec hâte le retour des Raveonettes sur le devant de la scène. Le groupe Danois est revenu en force en cette fin 2007 avec son troisième LP et des tournées à gogo en Europe et dans le monde. Après des débuts en fanfare très remarqués et un second album un petit ton en dessous (Pretty in black), le groupe nous offre son meilleur opus, et un des albums les plus excitants de cette année 2007.

Finis l’abus de ballades pop sonnant (trop) sixties et les albums mêlant le carrément génial au passable, les Raveonettes nous livrent ici un album homogène, bien ficelé et vraiment prenant. Le groupe a changé de formation, passant de 4 à 3 éléments en live et modifiant son approche musicale en studio. A vrai dire quelques petites choses ont bien évolué chez nos Danois.

Bien entendu les Jesus and Mary Chain hantent toujours autant la musique des Raveonettes, en témoignent des morceaux comme "Lust" ou bien "Expelled from love". On se demandera d’ailleurs qui est cette Candy du rapide "You want the candy"… Un simple hasard ? On ne sait pas. Ce qui est certain par contre, c’est que le shoegazing a fait une apparition primordiale dans ce Lust, lust, lust.

Le groupe n’a évidemment rien perdu de sa superbe, au contraire, les mélodies sont toujours parfaitement réussies (comment se défaire de "Dead Sound", ou du génial "Sad transmission" ?) et il se dégage toujours un côté sexy voire parfois vicieux qui s’avère  très vite irrésistible. « Oui, mais », car il y a un « Oui, mais ! », on se délecte aussi des fonds sonores à grand coup de nappes bruitistes et murs de guitares inondant la plupart des pièces de l’albums. Et tout ceci donne une profondeur psychédélique et un léger côté noisy qui, additionnés à la pop sucrée que l’on connaît, deviennent carrément jubilatoires.

Ce Lust, lust, lust est en fait un objet intemporel mais qui fait son petit effet. Le ton est  parfois joyeux, parfois très dark (le final est frissonnant de froideur), mais les Raveonettes excellent tout au long de ces 12 pièces. On aime retrouver des riffs de guitares et des boucles électros saturées en fond sonore, ainsi que cette complémentarité vocale assez géniale. L’atmsophère de l’album n’en est que plus forte, et il est difficile de ne pas se laisser emporter par des chansons comme "Blush" ou bien le sommet  "Sad Transmission" et son air hyper entraînant et génialement rythmé de clapements de main. Une réussite !

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

The Raveonettes


Pretty in black


Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également