↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

U2


Songs of Innocence


(09/09/2014 - Island - Stadium rock - Genre : Pop Rock)
Produit par Danger Mouse

1- The Miracle (Of Joey Ramone) / 2- Every Breaking Wave / 3- California (There is No End to Love) / 4- Song for Someone / 5- Iris (Hold Me Close) / 6- Volcano / 7- Raised by Wolves / 8- Cedarwood Road / 9- Sleep Like a Baby Tonight / 10- This Is Where You Can Reach Me Now / 11- The Troubles
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (25 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Avis de première écoute
Note de 4/5
Impossible de passer à côté du nouvel album des irlandais qu'on adore détester. Le clivage maladroit d'une première partie d'album très (trop) pop contraste avec une deuxième partie mélancolique, sombre et intense. Une vraie interprétation servie par une musique à la diversité riche et courageuse. "Song For Someone" vaut à elle seule le détour.
Avis de première écoute
Note de 1/5
Un mode de distribution ayant fait le buzz pour masquer la platitude effarante des compositions. Encore pire que No Line On The Horizon, c'est dire...
Avis de première écoute
Note de 3/5
Un album objectivement honnête qui continuera néanmoins de souffrir du bad buzz généré par sa méthode de distribution. Dommage.
Avis de première écoute
Note de 2/5
Le début laisse présager un désastre: boursouflé, brailleur et sans aucune inventivité. Un sursaut dans la deuxième moitié du disque empêche les fans historiques de se jeter par la fenêtre. Les autres n'auront pas le courage de tenir jusque là.
Commentaires
Atef, le 11/02/2018 à 11:50
cence – U2 (2015) Entendons nous bien. Songs Of Innocence a été et sera à jamais handicapé par sa mise en orbite polémique, voir scandaleuse pour certains qui éclipsera systématiquement toute tentative de critique objective du disque. Treizième album studio du groupe, il sort le 9 septembre 2014 à l’occasion d’une keynote d’Apple qui présentait les nouveaux modèles d’iPhone 6 et de l’Apple Watch. L’album est exclusivement mis en ligne gratuitement sur iTunes, iTunes Radio, et Beats Music jusqu’au 10 octobre 2014, où il paraît sur support physique en magasin. C’est vrai que le shling-shling des dollars est un peu trop difficile à ignorer. Pas question de s’étaler ici sur les tenants et aboutissants de cette stratégie marketing ni sur sa pertinence. Il convient cependant de rappeler que ce n’est pas la première fois que U2 fricote aussi ouvertement avec la firme à la pomme puisqu’il avaient négocié une formule similaire pour l’Ipod lors du lancement de How To Dismantle an Atomic Bomb en 2005 et personne n’avait trouvé à y redire à l’époque. Il convient aussi de rappeler que la machine marketing U2 a toujours été omniprésente et pas spécialement réputée pour faire dans la demi-mesure : télé, radios, net, magazines… Autant dire que l’intrusion fait partie intégrante du groupe, du moins depuis la dernière décennie. Et puis U2, c’est de toute façon LE groupe qu’on aime détester pour une raison ou pour une autre, surtout qu’ils cristallisent l’image du groupe lisse, politiquement correct et bien pensant qui dégouline d’amour et de positivité. Bono par exemple est devenue la parfaite tête à claques avec ses déclarations consensuelles au possible, son activisme pour toutes les bonnes causes existantes et son trop plein d’amour qui a malheureusement éclaboussé ses textes devenus souvent d’une mièvrerie crasse, la goutte d’eau ayant été le merdissimesque No Line On The Horizon de 2008. L’auteur de ces lignes est d’ailleurs le premier à admettre que depuis, il a définitivement perdu espoir dans la bande à Bono, et c’est avec un dédain non dissimulé qu’il a laissé pourrir ce Songs of… dans les méandres de son disque dur. Avant de s’être fait avoir par le bouton Shuffle de son lecteur MP3. Déjà manque de bol : Bono nous vend -huhuhu- l’album comme un retour au sources radical, et comme étant leur album le plus personnel et bla bla
aba, le 19/10/2017 à 15:37
No Line on the Horizon a été le dernier arrêt avant le désert. A un tel niveau de ratage, il vaudrait mieux tout arrêter et continuer les tournées géantes à base de Bloody Sunday et Pride.
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

U2


Songs Of Experience


Critique d'album

U2


No Line on the Horizon


Album de la semaine
À lire également


TalkTalk - Messagerie privée en direct