↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Rendez-Vous


Superior State


(26/10/2018 - Artefact - Cold wave/post punk - Genre : Rock)
Produit par CryBaby

1- Double Zero / 2- Paralyzed / 3- Sentimental Animal / 4- Last Stop / 5- Superior State / 6- Crisis / 7- Middle Class / 8- Lakes / 9- Exuviæ / 10- Order of Baël
Note de 3.5/5
Vous aussi, notez cet album ! (3 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.5/5 pour cet album
"Rendez-Vous en terre incongrue."
Arthur, le 07/01/2019
( mots)

 Qu'on se le dise, 2018 n'a pas été un grand cru pour le rock Français. Si les Limiñanas ont su transformer l'essai avec leur hypnotique nouvel opus  Shadow People, on s'est langui d'un nouveau combo frenchie à se mettre sous la dent pour se redonner de l'espoir.


Il faudra attendre la fin de l'année, la saison des festivals passée pour voir émerger une formation parisienne qui commence à sérieusement faire parler d'elle. Ils existent depuis 2012, ont 2 excellents EP à leur actif et sont passés par le très bon label indé italien AVANT! Records avant de fonder le leur (Artefact) avec l'appui de CryBaby. Leur nom : Rendez-Vous.


Ainsi, le 24 Octobre dernier paraissait sur Youtube le clip de "Sentimental Animal", tout en plan séquence, deux jours avant la sortie de leur premier album Superior State. Un morceau qui fait du bien. Entre un saxo déjanté à la Grauzone, des guitares bourrées de chorus, une basse incisive, une batterie tribale, le tout transcendé par une voix d'outre-tombe éructant une complainte désespérée d'un accent franglais à couper au couteau, voilà un titre qui donne envie de se ruer sur l'album.


Aussi, que vaut cette première galette ? Après un tel hit post-punk, les neuf autres titres seront-ils à la hauteur ?


Dès l'intro "Double Zero", non sans rappeler The Soft Moon dans leurs  plus belles années, on est aspirés dans l'univers musical de Rendez-Vous par un duo basse batterie des plus efficaces et une voix so punk aboyant d'une rage froide toute sa violence dans un bordel organisé. Un titre qui fout la pêche et fait parfaitement la transition avec leur précédent EP Distance. La couelur de ce Superior State est annoncée : sombre, puissant, surprenant et jamais gratuit.


Vient alors "Paralyzed", titre paradoxal car plus punk, plus direct qui donne envie de bouger dans tous les sens, possédé par son rythme destructeur digne d'un Sigue Sigue Sputnik et son refrain très 80's. On voyage ainsi de genre en genre, guidés par une identité déjà très marquée pour un premier LP.


Les titres s'enchainent, dans une chronologie travaillée. On est surpris à chaque nouveau titre entre Indus ("Crisis"), balades gothiques ("Last Stop), Cold Wave ("Middle Class" et son orgue à la Cure) et même quelques nuances de techno, notamment sur le titre éponyme, sans doute le morceau synthétisant le mieux l'identité du groupe avec une ligne de basse puissante, des sonorités électro et une batterie que n'auraient pas reniée les Sisters of Mercy. Une bonne claque non sans rappeler "Workout" parue sur l'EP précédent.


Mais les grosses surprises de l'album sont sans nul doute "Lakes" avec ses quelques notes de guitare acoustique bien placées et surtout "Order of Baël" qui clöture le disque et a de quoi dérouter. En effet, en guise d'ultime présent, Rendez-Vous nous livre une belle ritournelle New Wave avec acordéon, gratte acoustique, boite à rythme cheap, chant pop et tout le toutime. On croirait presque entendre un The The. Rendez-vous est donc un groupe éclectique qui n'hésite pas à prendre des risques sans que sa marque n'en fasse les frais.


Si l'ensemble comporte toutefois quelques longueurs qui viennent casser le rythme, ce serait pinailler que de dire que ce disque est moyen. Il est excellent et donne du baume au cœur pour 2019 qui marquera pour Rendez-Vous une tournée marathon à travers le monde. De quoi faire un peu plus rayonner à l'étranger le rock made in France et, espérons le, aider à émerger de nouveaux talents bien de chez nous issus de la scène underground. On en veut encore. A bon entendeur.


 

Commentaires
Fab, le 30/01/2019 à 13:53
Je suis sans doute un peu vieux mais j'adore le rock Français chanté en Français. Mais c'est de plus en plus rare. Je pense tout de même que les groupes se privent du public Français en faisant le choix de l'anglais.