↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Compte-rendu de concert

Black Rebel Motorcycle Club


Date : 23/11/2003
Salle : Elysée-Montmartre (Paris)
Première partie : British Hawaii
BeN, le 23/11/2003
( mots)
Un bien joli cadeau d'anniversaire que ce concert éléctrique de BRMC, et à l'instar de Jey & Aurélie (black session en acoustique du 24/11) je me suis procuré un ticket MagiK. Pourquoi se priver des différentes facettes LIVE du groupe ? BRMC n'est pas à priori un groupe de live. Malgré tout, leur prestation en 2002 avait éclaboussé la très boueuse RDRock... C'est donc avec une impatience non dissimulée que je me suis rendu à l'Elysée-Montmartre en ce dimanche soir de novembre. Cette salle qui respire le rock avait revêtu pour l'occasion sa panoplie complète de Rebel: une énorme bannière BRMC, un petit esprit cuir (mmmh ouuuchtiiiii ! aiiiiieuh), une salle pleine jusqu'au dernier cm², des bikers en 125, des fan_2 Johnny ??!! :D. Malgré cet environnement propice et à la hauteur de l'évènement, j'ai senti dès la première partie que l'ambiance était à la découverte et également à la trentaine assagie plutôt qu'à une déferlante d'adrenaline que méritait la maestria de BRMC... Ce n'est pourtant pas la faute de British Hawaii, groupe choisi par le public et BRMC pour effectuer la première partie... En effet ce jeune groupe parisien n'a pas démérité dans un style punk qui ne demande qu'à s'épanouir ! Des MP3 sur BritishHawaii.com. Seul bémol, leurs textes anglais un peu neuneu et une amnésie complète de la langue de Molière lors des remerciements au public ??! (Je vais m'empresser de demander des infos au manager du groupe domicilié à Paris) En attendant les têtes d'affiche qui comme d'habitude font un peu leurs stars (apparition 1/2h après les derniers réglages de balance), on scrute les moulures (qu'est ce qu'on se fait ch***) de cette salle au parfum (houblon) toujours aussi particulier :p. Et ils débarquent enfin : Nick avec un ventilo à la Jean-Pierre Foucault, Peter défoncé et enfin Robert cuir cintré, touffe de cheveux impressionnante. Une horde de 40 fans britanniques se lèvent, cela détonne vachement avec le reste de l'auditoire, maussade comme le temps. Oublions ces considérations et concentrons nous sur le show !! Un mur d'image se dresse derrière le groupe avec un habillage qui colle à chaque titre, une setlist qui mèle avec brio les deux albums: passages bourrins et ambiance psyché plus prenantes s'enchainent avec délice... La coordination des deux chanteurs est ahurissante et les effets de pédaliers arrivés de l'au-delà apporte du piment à un "gros" son. Mes poumons vibrent encore des accords puissants du trio, cette musique est définitivement prenante !!! J'ai besoin d'un sédatif, je commence à baver :D. C'est au bout d'une trop courte session de 1h15 que se termine le concert après un chaleureux rappel du public, qui ENFIN se lâche !!! Je ne suis pas déçu du spectacle mais, ayant écouté l'enregistrement de la Black Session sur France Inter, j'ai également hâte de voir arriver leur prochaine production acoustique. Miam Miam.
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Album de la semaine
À lire également