↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.

Interview de Nadj


Florent, le 31/03/2007
En pleine tournée après la sortie de son album "Là", Nadj passe par Moissy-Cramayel et la petite salle fort sympathique des 18 Marches. Après une longue route sous la pluie, le groupe s'installe et prépare sa soirée. Rencontre et échanges avant concert avec la meneuse, Nadj...

Interview de Nadj


Nadj bonsoir, vous voilà tous à Moissy Cramayel, en pleine tournée... (ndlr : le concert a lieu le 02 mars 2007) Vous avez déjà eu beaucoup de dates avant ?

Oui, depuis septembre on avait des dates éparpillées, mais depuis janvier cette année on commence un peu plus fort : on a fait la Boule Noire à Paris, on a également fait des premières parties intéressantes, comme Queen Adreena, tout ça en février...

Vous êtes à fond dans la tournée, donc...Le rythme n'est pas trop dur ?

Ah non, c'est super ! Moi j'ai qu'une hâte c'est de partir six jours sur sept pour jouer !

Et au niveau du public tu sens un bon retour, des bons échos ?

Oui, vu qu'on fait pas mal de dates avec d'autres artistes, ça nous fait du bien. Pour l'instant, on est pas encore très connus et on cherche un peu notre public, en fait. On cherche un peu à rameuter des gens susceptibles d'aimer ce qu'on fait, dans notre truc.

En tous cas pas mal de magazines et quelques webzines vous ont fait de bons papiers et des articles plutôt intéressants, ça va sûrement vous donner une impulsion nouvelle ?

Oui c'est vrai qu'on a eu de bons papiers, ça fait plaisir, mais en même temps on a discuté avec beaucoup de programmateurs de salle, et en ce moment ils ont l'air de peiner pas mal pour réussir à remplir leurs salles. Donc pour un groupe en développement, même si t'as eu de bonnes critiques c'est pas si évident de rameuter du monde... Mais on y croit !

Oui nous aussi on y croît. Parlons de l'album, Là. Il correspond à quoi pour vous ? Vous y travailliez depuis longtemps, il y a des chansons assez anciennes ?

C'est assez ancien en fait, on l'a enregistré il y a plus d'un an et on a du attendre un an avant qu'il sorte. C'était assez long pour nous... En plus on avait fait un autoproduit il y a 3-4 ans et on avait déjà réenregistré des morceaux. Maintenant, on est bien repartis dans la compo et on joue pas mal de nouveaux morceaux sur scène.

Donc en fait par rapport aux concerts que vous donnez, l'album est plutôt derrière vous, ce n''est pas une simple tournée promotionnelle ?

Disons que sur nos sets on fait à peu près moitié-moitié, on essaie de trouver un équilibre entre les chansons de l'album et les nouveaux morceaux...

Vous avez travaillé avec Peter Deimel pour la conception de l'album, c'est bien ça ? Comment ça s'est passé ?

Oui on a enregistré avec Peter à Blackbox à Angers. C'était assez sympa de bosser avec lui, il a pas mal modifié des choses sur l'album, l'a un peu lissé du moins c'est l'impression que ça me donnait, au niveau de ma voix et aussi au niveau du son. D'ailleurs en live c'est pas tout à fait pareil, on a un son un peu plus gras en fait.

Et donc, aujourd'hui en dehors des tournées, vous donnez la part belle aux répet' en studio, vous bossez pas mal les nouveaux morceaux ?

Oui on travaille pas mal les nouvelles compos dans notre coin. Ca avance et on se fait plaisir, c'est bien !

C'est toujours toi qui écris les morceaux ?

Les textes oui, mais pour ce qui est des instrus on bosse tous les trois ensemble...

Et au niveau sonorité, vous semblez vous tourner vers un son plus gras, plus stoner, ça vous donne des idées pour la suite ? Vous allez vers un chant en anglais aussi ?

Oui, déjà notre album nous avait fait bien cogiter sur nos sons de guitare, on a déjà changé notre son, c'est beaucoup plus gras. On a rajouté des pédales, des effets bien stoner qui nous plaisent. En fait ça s'est fait tout seul, naturellement, et on s'est rendu compte qu'on tripait à jouer un son bien lourd...

En même temps, sur "Là", ce sont les morceaux les plus gras et les plus lourds qui sont les plus efficaces, c'est vraiment là que vous êtes les meilleurs...

Ah ouais je trouve aussi, c'est vraiment là-dessus qu'on s'éclate le plus d'ailleurs !

Au niveau des groupes stoner, de la scène actuelle, vous avez des groupes fétiches, des références ?

Oui, par exemple Fu Manchu je suis très fan, en ce moment je n'arrête pas d'écouter c'est vraiment génial.

Ils viennent de sortir un nouvel album...

Oui j'écoute beaucoup et j'ai vraiment hâte de voir ça, surtout qu'ils vont sûrement faire des tournées par chez nous, peut-être en Suisse (Nadj est originaire de la région Grenobloise). On a envie d'aller les voir si c'est possible !

Et sinon, récemment, dans des styles un peu différents, tu as eu des coups de cœur, des groupes qui t'ont marqué ?

On a fait un concert avec Queen Adreena, et ça a été assez énorme pour nous, même si je connaissais déjà, je les avais déjà vu. Je suis très fan de ce qu'ils font, et sinon surtout des groupes anglais ou des groupes belges qui sonnent un peu dans notre style, mais pas trop de groupes français... Les seuls groupes français que j'apprécie, ce sont des amis, des gens qu'on connaît ou des gens de ma région...

C'est vrai qu'actuellement la scène française est assez pauvre dans beaucoup de domaines...

Disons que le rock en France est beaucoup basé sur les mélodies, la chanson, y'a une tradition assez forte, bien différente du rock anglo-saxon. Nous, notre musique est beaucoup basée sur les riffs, le son assez lourd et c'est plus rare en France...

Et cette « nouvelle scène » rock qui fait débat en ce moment, ces jeunes groupes revival de la scène Parisienne, comme les Naast, les Plastiscines, les Second sex... Vous en pensez- quoi ?

J'ai pas trop d'avis parce qu'on est pas de la même génération, donc on a pas le même background. En les voyant j'ai peur qu'il y ait plus de forme que de fond, mais si ils ne se prennent pas trop au sérieux, c'est cool... C'est le côté un peu yéyé, un peu « wouh » qui est sympa. Y'a une grosse effervescence autour de ça. Mais bon...

Dernière petite chose, concernant l'album (la question qui tue !), l'architecture est assez spécifique on voit que les chansons calmes sont disposées aux plages 4, 8 et 12, tiers par tiers, est-ce que c'est le hasard complet, un truc inconscient ou voulu ?

Oui, ce n'est pas la première fois qu'on me dit ça, c'est un peu le hasard en fait. On savait juste que vers la quatrième piste on voulait calmer un peu le jeu. Après j'aime bien quand il y a une accalmie, et hop repartir sur un morceau plus fort et plus rythmé.

Merci, bon concert et bonne soirée, Nadj !
En savoir plus sur Nadj
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !