↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.

La série d'été d'Albumrock : #47 Guns n' Roses


Chrysostome, le 26/08/2022

Pour occuper votre été, Albumrock vous offre cette année une série au principe assez simple : un rédacteur vous propose de découvrir ou de réviser un groupe plus ou moins culte en dix titres. Vous aurez droit à une sélection représentative qui vise à mettre en avant des morceaux par rapport à leur place dans le répertoire du groupe, sans toutefois renoncer à la subjectivité avec des choix parfois plus inattendus. Aujourd'hui c'est chapeau haut de forme et fut' en cuir (ou bandana et cycliste ricain, c'est selon) puisqu'on vous parle des Guns n' Roses !

 

10- "Welcome to the Jungle", Appetite for destruction - 1987. Malgré l'époque (fin des années 80), le lieu (Los Angeles), les ballades à succès et leur look hair metal, le rock pratiqué par les Guns était véritablement dur. Le titre qui ouvre leur premier album est à la fois le plus représentatif et le plus emblématique du son rugueux et sans concessions du groupe à ses débuts.

 

9- "Civil War", Use Your Illusion II - 1991. Plutôt connu pour ses propos sulfureux, Axl propose ici un texte engagé anti-guerre. Premier morceau de Use Your Illusion II, la voix empruntée au film Luke la main froide, la mélodie sifflée et l'arpège de guitare installent aussitôt une ambiance prenante. Développé sur presque huit minutes, Civil War montre l'autre visage du groupe : les power ballads à tiroirs.

 

8- "Roquet Queen", Appetite for destruction - 1987. "Rocket Queen" c'est un peu le meilleur des deux mondes puisque le morceau est composé en deux parties très distinctes. La première, heavy et groovy, repose sur un des meilleurs riffs du groupe. La deuxième révèle un arpège carillonnant et des mélodies rayonnantes.

 

7- "Knockin' on Heaven's Door", Use Your Illusion II - 1991.
Les Gunners ont toujours aimé mettre à l'honneur leurs influences en proposant des reprises fidèles, allant jusqu'à proposer un album entier de covers. Mais leur version de "Knockin' on Heaven's Door" sort clairement du lot puisque la chanson folk de Dylan est transformée en une power ballad totalement réappropriée, au point d'en devenir une des chansons à laquelle on les associe le plus !

 

6- "Don't Cry", Use Your Illusion I - 1991. Ballade incontournable, elle a sa place aux côtés de "Still Loving You" de Scorpions, "Nothing Else Matters" de Metallica et "Dream On" de Aerosmith parmi les plus marquantes du genre. On doit les chœurs à Shannon Hoon, le chanteur de Blind Melon, un groupe qui mériterait d'être plus connu.

 

5- "Patience", Lies - 1988. Après avoir sorti le premier album le plus vendu de l'histoire, nos hardos choisissent d'enregistrer dans la foulée quatre titres en acoustique. Ils s'y montrent tout aussi convaincants et "Patience" est probablement leur plus belle ballade.

 

4- "November Rain", Use Your Illusion I - 1991. Déjà une magnifique ballade en soi, le final inattendu donne la chair de poule. La mélodie de Slash est épique et les plans virtuoses qu'il y insère sont à couper le souffle !

 

3- "Estranged", Use Your Illusion II - 1991. "Estranged" est la power ballad à tiroirs des Guns la moins connue du grand public. Il faut dire que durant plus de 9 minutes et sans refrain auquel se raccrocher, ce n'est pas la plus facile d'accès. C'est pourtant l'une de leur plus belles chansons. Rose y chante avec une fragilité bouleversante sur les premiers couplets et Slash y multiplie les thèmes de guitare lead qui tuent (selon les propres mots d'Axl).

 

2- "Paradise City", Appetite for destruction - 1987. La chanson est fun et festive avec un refrain super accrocheur qu'on peut reprendre en chœur. Les couplets durcissent le ton avec un excellent riff, à la fois hard et groovy. Et que dire du sprint final, véritable feu d'artifice à cent à l'heure où Slash délivre son solo le plus incroyablement véloce pendant près de deux minutes.

 

1- "Sweet Child o' Mine", Appetite for destruction - 1987. Ce qui n'était à la base qu'un exercice d'échauffement pour se délier les doigts est devenu le thème le plus iconique de Slash. La suite d'accords et la mélodie vocale sont terriblement addictives. Tout respire le soleil et le bonheur dans cette composition jusqu'au break du solo de guitare qui développe une ambiance plus inquiétante. "Where do we go now" ? Le contraste est saisissant !

 

 

Vous pouvez également écouter la playlist sur votre application préférée (Deezer, You Tube Music, Qobuz et autres) via ce lien : https://www.tunemymusic.com/?share=8fuznxeh867k

En savoir plus sur Guns N' Roses,

Commentaires
NicolasAR, le 22/11/2022 à 18:36
Pas facile de pondre un top 10 sur les Guns. Pour ma part j'avoue qu'"Estranged" me sort par les trous de nez, mais je suis sinon en total raccord avec les choix de Chrysostome qui brossent bien la disco du groupe hors Chinese Democracy - mais ce n'est pas là que se trouvent les meilleurs titres, nous sommes bien d'accord. A titre perso, j'avoue également beaucoup apprécier "Coma" tout comme d'autres monstres des Use Your Illusion, en particulier "Locomotive" (quasiment jamais cité) ou "Get In The Ring". Et puis j'aurais cité "You Should Be Mine" rien que pour le côté rétro Terminator 2. A signaler qu'à mon sens "November Rain" a vraiment très très mal vieilli contrairement au reste de la disco du groupe qui s'écoute encore vraiment très bien, mais ça reste un "incontournable". En bref, les Guns c'est top, marre du AxlRose bashing, quand on fait l'effort de se plonger dans l'univers de ce groupe on tombe sur des trucs vraiment enthousiasmants !
Bishop, le 20/11/2022 à 12:47
Pourquoi "Coma" n'est jamais cité ? Très étonné. Peut-être n'est pas ce que l'on attend d'un groupe de Hard Rock. Pour ma part, c'est un de mes titres préférés et une des rares incursions dans le progressif des Guns n' Roses. Un titre d'environ 10 min tout en crescendo vers le final "mortel". La ré-édition 2022 des Use Your Illusion I et II est une grosse déception car j'attendais tellement un version Live avec une prise de son excellente. Obligé de se reporter sur l'import Japonais du Live ERA 87-'93 et son Bonus Track exclusif.
Arnaud, le 26/08/2022 à 09:50
A l'exception peut-être de Scorpions, je n'aurais jamais pensé qu'un groupe de hard puisse avoir autant de ballades dans un top ten !