↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Actualité

Après Black Sabbath, les Crystal Castles aussi se foutent sur la gueule


Alan, le 18/04/2015

C'est décidément une atmosphère belliqueuse qui semble actuellement régner sur les réseaux sociaux puisqu'après Bill Ward et Ozzy Osbourne, c'est désormais au tour d'Ethan Kath et Alice Glass de s'envoyer des piques par médias interposés : alors qu'Ethan Kath publiait hier un nouveau morceau de Crystal Castles intitulé "Frail", celui-ci avait partagé par la même occasion un message - supprimé depuis - dans lequel il s'attaquait plus ou moins directement à Alice Glass qui a décidé de quitter le groupe en octobre dernier : "Je souhaite à mon ancienne chanteuse de réussir dans ses futurs projets. Je pense qu'être aux commandes de son propre projet ne peut que la renforcer, compte tenu de son investissement plus que limité dans les chansons les plus connues de Crystal Castles."

Glass n'a pas attendu pour répliquer : "Pour info, j'ai écrit la quasi-intégralité des paroles de mon ancien groupe et la majeure partie des harmonies vocales : j'étais un membre fondateur de Crystal Castles et ai contribué à la définition de son identité sonore et esthétique depuis ses débuts. De telles déclarations manipulatrices concernant mon investissement dans le groupe ne font que me conforter dans ma décision d'avoir quitté ce-dernier et d'avoir entrepris de nouveaux projets."


Source : Pitchfork
En savoir plus sur Crystal Castles
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également