↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Actualité

Glenn Frey est mort


Etienne, le 19/01/2016

Il était certainement le guitariste le moins connu du trio mythique d'Hotel California (Joe Walsh,  Don Felder & Glenn Frey). Pourtant, Glenn Frey, membre fondateur de Eagles et non pas de THE Eagles (merci de corriger tout ça BFMTV...), avait écrit bon nombre de titres majeurs du groupe de "Take It Easy" (avec Jackson Browne) à "I Can't Tell You Why".

Suite à la séparation du groupe en 1980, Frey s'était lancé dans une carrière solo plus ou moins prolifique dont la postérité retiendra ses deux premiers disques No Fun Alound et The Allnighter, tous deux disques d'or. After Hours, son dernier album solo, était paru en 2012.

C'est un grand guitariste qui s'éteint et qui marquera les consciences par l'épique solo d'"Hotel California" et par son apport majeur au grand groupe qu'était Eagles.

L'aigle est noir aujourd'hui...

Redécouvrez la superbe version acoustique d'"Hotel California" de l'album Hell Freezes Over paru en 1994 dans notre playlist Deezer ci-dessous ou sur notre profil.

En savoir plus sur Eagles

Commentaires
Etienne, le 19/01/2016 à 16:12
Un superbe morceau. Eagles a composé des disques majeurs (On The Border, The Long Run) pour la plupart complètement éclipsés par le succès d'Hotel California. Dommage que la postérité ne retienne que ça...
Raphaelle, le 19/01/2016 à 15:44
Dès que je lance Can't Tell Why, c'est parti pour une écoute en boucle jusqu'à saturation. Elle a quelque chose de magique. Merci de me l'avoir remise dans les oreilles.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine

Black Mountain


Destroyer


"

Cela vous aura peut-être échappé, mais Black Mountain a discrètement rendu l’âme il y a de cela un peu plus de deux ans. Oh, rien d’aussi dramatique qu’un split avec tambours et trompettes, rien qu’un départ en catimini, celui du couple Amber Webber - Joshua Wells à qui l’on doit le sémillant projet alternatif Lightning Dust, dont on attend par là même un nouvel album très bientôt. Sans annonce, communiqué ni explications, alors que les canadiens venaient d’écoper de leur plus beau succès critique avec leur magnifique IV. Bien sûr, les choses sont loin d’être aussi simples, et la note accordée à ce Destroyer vient d’ailleurs démentir la sentence prononcée en début de paragraphe. Néanmoins, une page se tourne, et autant on oubliera sans doute assez facilement le cogneur Wells - remplacé poste pour poste par Adam Bulgasem, autant il sera bien plus ardu de faire abstraction du chant mystique de Webber qui nous laissera à jamais orphelins.

"
À lire également