↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Actualité

Pelle Almqvist offre de remplacer Brian Johnson


Nicolas, le 13/03/2016

Le turbulent frontman des Hives se propose malicieusement d'intégrer AC/DC pour palier à son chanteur, sur la touche pour des problèmes d'audition. "... et si vous avez besoin d'aide, je mets un pied en avant et je vous dis "ME VOICI !" J'ai de nombreuses années d'expérience dans le rock, je suis monté sur les plus grandes scènes, et d'après les autres, je suis le plus grand frontman du rock. Si en plus j'en juge par les réactions à mes venues en Australie, vos compatriotes semblent déjà beaucoup m'apprécier. Et de plus je chante toutes vos chansons depuis que j'ai six ans. Alors AC/DC, étudiez ma candidature et n'hésitez pas à répandre la nouvelle à vos fans du monde entier ! #‎HPAforACDC? /Howlin Pelle."


Source : Facebook
En savoir plus sur AC/DC, The Hives
 

Very sad to hear Brian Johnson can´t do a bunch of AC/DC shows due to health problems. That man is a legend. I would...

Posté par The Hives sur vendredi 11 mars 2016
Commentaires
Alan, le 14/03/2016 à 10:33
Un bon coup de pub facile et gratuit surtout haha.
Nicolas, le 14/03/2016 à 07:57
Boarf, c'est de la provoc d'Almqvist, comme d'hab. Une grosse blague bien mégalo et donc bien dans l'esprit Hives.
Etienne, le 13/03/2016 à 18:07
Tout le monde s'emballe un peu sur cette affaire... Johnson n'est pas encore OUT à en croire les organisateurs de la tournée européenne. Il est même prévu qu'il assure les concerts de l'été comme prévu.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine

Opeth


In Cauda Venenum


"

De parangon du death-metal suédois à inclinaisons progressives, Opeth est passé en moins de dix ans à coqueluche du monde progressif tout court avec ses albums mélodiques et techniques typés 70’s. Gloire permise aussi par une esthétique affirmée ; il y a bel et bien un « son » Opeth qui est né depuis Heritage(comme il y a avait une identité claire dans la première période du groupe), et celui-ci n’est pas du tout renié dans ce nouvel opus tant attendu. En effet, In Cauda Venenum est dans la claire lignée des albums précédents, dont le dernier en date était le chef-d’œuvre Sorceress aux qualités exceptionnelles. 

"
À lire également