↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Blood Red Shoes


Fire Like This


(01/03/2010 - V2 - Garage adolescent - Genre : Rock)
Produit par

1- Don't Ask / 2- Light It Up / 3- It Is Happening Again / 4- When We Wake / 5- Keeping It Close / 6- Count Me Out / 7- Heartsink / 8- Follow The Lines / 9- One More Empty Chair / 10- Colours Fade
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (10 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Laura-Mary et Steven ont appris à se poser, et c'est toujours aussi bon."
Elise, le 30/04/2010
( mots)

Mine de rien, Box Of Secrets, premier opus de Blood Red Shoes, a aujourd'hui deux ans. Soit dit en passant, il n'a pas pris une ride, et tournait encore sur les platines. Le groupe, lui, tournait dans le monde entier, et c'est donc sur scène qu'il a forgé le son de Fire Like This, un deuxième opus qu'on espérait aussi percutant, jouissif, et débridé que le premier. Sauf que non. Et pourtant, pas l'ombre d'une déception. Blood Red Shoes a su trouver une nouvelle voie pour ses compositions, leur a ajouté de la lourdeur, de la profondeur et des arrangements. Fire Like This est un Box Of Secrets qui a vieilli, où l'on se trémousse plus à la manière d'un adulte déchaîné plus que d'un ado sur-hormoné. Reste qu'il faut encore être en bonne forme pour suivre Blood Red Shoes. 

D'autant qu'à l'écoute du premier titre "Don't Ask", on croit que rien n'a changé. Même énergie débordante, même guitare énervée et même chant excité à deux voies, Blood Red Shoes rappelle aux oreilles familières que Box Of Secrets n'est pas bien loin. Mais il y a ces petits détails, une guitare plus grave, un rythme légèrement plus lent, une impression de maîtrise nouvelle. La composition est fidèle aux débuts de groupe, mais quelque chose a changé. Un sentiment confirmé à l'écoute du single "Light It Up" où l'évolution du duo devient flagrante. Le morceau commence sur une gentille intro batterie-guitare, Steven Ansell ouvre en solo, et rien ne s'accélère. Evidémment, c'est pour mieux balancer le "Light It Up" du refrain, les guitares saturées et un titre en forme de cri de stade. On découvre que Blood Red Shoes a un nouveau sens de la mesure, alterne les rythmes, joue plus avec les graves, donnant une nouvelle profondeur à ses morceaux. Le pont instrumental en milieu de titre le prouve avec brio, tout comme la nouvelle utilisation des choeurs en "ooooh" et "eeeeh" autrefois moyens de ponctuations, aujourd'hui véritable soutien de fond. 

C'est Laura-Mary qui exprime le mieux le changement en ouverture de "It Is Happening" : "Repetition is killing us". Certes, le morceau en question aurait eu sa place sur Box Of Secrets, et n'est donc pas le meilleur pour incarner cette évolution, mais l'idée est là. La preuve avec "When We Wake" où pour la première fois, Blood Red Shoes tente un nouveau genre : la ballade rock. Et l'on regretterait presque qu'il n'ait pas une cette idée plus tôt. Surprenante de maîtrise, toute en sobriété et en progression, le titre est impeccable, et explose juste à point. La guitare reste dans les graves, tout comme Laura-Mary, qui porte le morceau avec douceur dans une certaine noirceur inédite.

Sur "Keeping It Close", c'est le retour des guitares, mais une étape vient d'être passée. Le titre est plus subtil qu'il n'en a l'air, joue sur les changements de rythmes et offre des riffs rappellant un Placebo de la belle époque. "Count Me Out" fait la part-belle au nouveau son de guitare quand "Heartsink" se révèle plus fidèle aux anciennes compositions du groupe. On passera le moins réussi "Follow The Lines" pour lui préférer "One More Empty Chair", fausse ballade très réussie. Enfin, "Coulours Fade" clôt l'album avec tous les nouveaux ingrédients qu'il a offert. Son lourd, guitare martelés, pulsations marquées, et à nouveau, cette noirceur qui s'insinue. Pour les veinards disposant de la version Itunes, Fire Like This se termine avec le titre "Sulphites", très bon titre instrumental. 

Pour ce deuxième album, on craignait autant que l'on désirait voir Blood Red Shoes offrir un deuxième Box Of Secrets. Il n'en est rien, car ces deux-là grandissent vite. On évitera le cliché de l'album de la maturité, le groupe restant un duo d'adulescents à la rock attitude affirmée. Et puis, on aimerait aussi le voir souffrir du syndrome de Peter Pan, et ne pas perdre complètement la spontanéité qui les a faire connaître.

Si vous aimez Fire Like This, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Blood Red Shoes


Blood Red Shoes


Critique d'album

Blood Red Shoes


Box Of Secrets


Album de la semaine
À lire également