↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Charlie Winston


Hobo


(26/01/2009 - Atmosphériques - Blues-Folk - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- In Your Hands / 2- Like A Hobo / 3- Kick The Bucket / 4- I Love Your Smile / 5- My Life As A Duck / 6- Boxes / 7- Calling Me / 8- Tongue Tied / 9- Soundtrack To Falling In Love / 10- Generation Spent / 11- Every Step / 12- My Name
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (15 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Une des sensations de l'année, assez difficile à critiquer, mais on peut essayer"
Elise, le 04/06/2009
( mots)

A ce moment de l'année, la question s'impose : comment dire du mal de Charlie Winston ? Oui, parce que Charlie, il est trop mignon avec sa petite barbe, il a trop la classe avec son chapeau et sa cravate, et en plus, il a fait un tube de l'été bien loin des "Chihuahua" et autres "pata pata". Charlie c'est le gendre idéal, le prince charmant musical, il est gentil, il est doué, il a de beaux yeux, il fait bien la cuisine, il repasse ses caleçons (à coup sûr). Bref, Charlie, il va commencer à nous énerver.

Surtout que lorsqu'on met son album "Hobo" dans le lecteur, la jalousie monte d'un cran. Car Charlie, en plus de pondre un tube de l'été enlevé, efficace et séduisant, a réalisé un disque d'une classe indéniable, qui se révèle dès le premier titre. "In your hands" tourne en ce moment sur les ondes, et ceux qui ont résisté à "Like a Hobo" devraient craquer pour ce morceau porté par un piano jazzy, un contre-temps au tambourin et des cuivres rythmés. Plus profond et intense que le single précédent, "In your hands" est de ces morceaux qui marquent et devrait s'imprimer dans le temps. Désavantagé par son statut de titre rabaché à la radio, 'Like a hobo" se retrouve lui zappé à l'écoute de l'album, lassitude oblige. D'autant qu'on a hâte d'entendre "Kick the bucket", jolie réussite rythmique qui donne des envies de déhanchement sous le soleil.

Et autant en profiter parce qu'ensuite la fête est finie. Au placard les chapeaux, la guitare et les sandales, Charlie passe aux choses sérieuses. Voilà Mr Soulman et son piano qui enchaînent quatre titres intimistes, "I love your smile", "My life as a duck", "Boxes" et "Calling me". Là, on aime ou on aime pas, mais difficile de critiquer la qualité des compositions car Mister Winston s'inspire des plus grands, de Ben Harper à Billie Holiday. L'ambiance est définitivement jazzy sur "tongue tied", complètement romantique sur "Sondtrack to falling in love", sincèrement réaliste sur "Generation spent", où l'on retrouve le punch des premiers titres. On ne s'attardera pas vraiment sur "Every Step", d'autant que l'album se clôt sur "My Name", morceau qui se démarque avec son ambiance presque symphonique.

Il est assez facile de comprendre le succès de Charlie Winston, artiste doué et intelligent qui a su mêler en un album des influences multiples. Il livre ainsi un opus qui oscille entre folk et blues, jazz et pop pour séduire un large public. La qualité musicale est au rendez-vous, l'homme est sincère et tendance anti-capitaliste, bref, tout cela est inattaquable. Et pourtant, on peut être insensible au charme du trentenaire anglais. C'est comme ça. Désolé.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Charlie Winston


Running Still


Album de la semaine
À lire également
Compte-rendu de concert