↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Cocorosie


The Adventures of Ghosthorse and Stillborn


(10/04/2007 - Touch and Go - Folk - Genre : Chanson / Folk)
Produit par

1- Rainbowarriors / 2- Promise / 3- Bloody Twins / 4- Japan / 5- Sunshine / 6- Black Poppies / 7- Werewolf / 8- Animals / 9- Houses / 10- Raphael / 11- Girl and the Geese / 12- Miracle / 13- Childhood (Bonus Track)
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (5 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Le dernier album des deux sœurs les plus hypes de la folk "
Louis, le 22/06/2007
( mots)

Comme l’enfant qui frappe de toutes ses forces sur le carré pour le rentrer dans le rond et inversement, le critique rock se torture l’esprit pour savoir dans quelle petite case il va placer la galette qu’il a sous la main. La difficulté se pose à deux niveaux, d’abord de grandes catégories connues de tous et à l’intérieure de chacune, multiples chapelles. On pourrait se demander si Cocorosie est à classer dans l’Indie-Folk, la New-Weird America et d’autres termes pompeux dont s’abreuvent les magasines et les maisons de disques. Mais histoire d’encore troubler le jeu les sœurs Casady en viennent à rajouter dans ce nouvel album un phrasé hip-hop et des rythmes Rn’b qu’on ne leur connaissait pas. Alors inclassable Cocorosie ? Nos deux americano-parisiennes ne changent pas d’horizon et The Adventures of Ghosthorse and Stillborn malgré ses nouvelles couleurs hip-hop et beat box , approfondit encore le travail des deux sœurs sur leur folk chérie.

"La maison de mon rêve" et "Noah’s Ark" leurs précédents opus nous avaient fait découvrir l’univers si particulier des sœurs Bianca (Coco) et Sierra (Rosie) Casady. Jouets d’enfants et oiseaux qui chantent d’un coté, prison ou travestis violeurs de l’autre. Quand le conte de fée apparaît, l’ombre d’une réalité bien moins rose ne plane jamais bien loin. Au vu du titre du nouvel album, on comprend vite que les sœurs n’ont pas l’intention de sortir de leur bulle et que ce cheval fantôme et ce mort-né hantent encore leurs nuits. "Rainbowarriors", le titre d’ouverture symbolise la teneur de ce qui suivra, un album où les voix alternent à merveille le divin et le phrasé rap, où les paroles niaises à souhait virent parfois au n’importe quoi et où la pureté parfois mystique de certaines compositions se voit dérangé par de multiples effets et gimmicks irritants au possible. A la voix de Rosie qui atteint encore des sommets (son parcours lyrique a laissé des traces), lui-répond celle cassée et enfantine de sa sœur. "Werewolf" apparaît comme le meilleur élément d’un album résolument bon, sensuelle et enivrante cette chanson vaudrait à elle-seule la possession du disque. Autre perle, autre genre, avec "Japan" qui avec un refrain chanté en cœur et entêtant au possible, nous rappelle le bordel de nos cours de récrés.

The Adventures of Ghosthorse and Stillborn ne plaira pas à tout le monde, les fans de la première heure pourront lui reprocher de trop s’égarer à force d’expérience. Alors oui un titre comme "Promise" a depuis longtemps passé le stade du flirt avec le hip-hop mais qu’importe si là-encore la magie prend ? Evidemment Cocorosie garde et entretient son image de foutoir absolu, les sœurs Casady n’aimant rien de mieux que de fourrer tout et n’importe quoi dans chacune de leurs compositions. Mais ce nouvel album plus accessible que les deux premiers constitue une parfaite mise en bouche pour les plaisirs que procurent avec plus de force ses prédécesseurs. Ni déception, ni euphorie particulière, Cocorosie a comme à son habitude tiré un bel objet d’art de leurs petit univers. Mais la surprise et l’originalité des débuts a disparu, rien de bien grave finalement, en tout cas rien qui ne nous empêchera d’attendre le prochain album avec le sourire.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également