↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

David Bowie


The Best of David Bowie 1980/1987


(01/03/2007 - EMI - - Genre : Rock)
Produit par

1- Let's dance / 2- Ashes to ashes / 3- Under pressure / 4- Fashion / 5- Modern love / 6- China girl / 7- Scary monsters / 8- Up the hill backwards / 9- Alabama song / 10- Drowned girl / 11- Cat people / 12- This is not america / 13- Loving the alien / 14- Absolute beginners / 15- When the wind blows / 16- Blue jean / 17- Day-in day-out / 18- Time will crawl / 19- Underground
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (8 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 2.0/5 pour cet album
"Les années 80: pas la meilleure période de David Bowie, même en best of!"
Florent, le 13/04/2007
( mots)

L’année 2007 marquera, entre autres, les soixante ans du sieur David Bowie. Soixante années au service du rock et de la scène britannique et internationale. 2007 concorde également avec la sortie du troisième volume de la collection platinium, sorte de best of amélioré et assez bien développé et présenté (ce qui est assez rare pour être dit). Après deux premiers volumes sortis auparavant et couvrant les périodes 1969-74 et 1974-79, voici donc la période entre 1980 et 1987, soit de la période entre les albums Scary Monsters et Tonight.

Il est de notoriété publique de relever que la période des années 1980 demeure l’une des plus pauvres et des moins intéressantes de l’histoire du rock, tant artistiquement parlant qu’au niveau des innovations et des motivations musicales. Bowie n’y a pas échappé, tout comme beaucoup d’autres dinosaures du rock d’ailleurs (on pensera notamment aux Rolling Stones…).

Et cet album fait part aux années 80, celles de Michael Jackson, de Madonna et de Queen, le groupe de Freddie Mercury avec lequel Bowie collabore pour donner un "Under Pressure" pas vilain et évidemment présent sur ce best of. Si Bowie n’a sorti « que » quatre LP dans la période allouée, il aura collaboré à de nombreux projets divers durant cette période, essentiellement cinématographiques. On compte d’ailleurs ici près d’une demi-douzaine de morceaux extraits de bandes originales de films, tous assez moyens il faut dire, du plutôt mauvais "When the wind blows" au décevant "Underground" (issu de la B.O de Labyrinth dans lequel Bowie a également joué).

Sinon, on n’oubliera pas les tubes "Let’s dance", ou "Ashes to ashes", connus et reconnus pour avoir cartonné et être passés en boucle sur les ondes radio (et même encore). Qui n’a pas remué son popotin sur "Let’s dance" ou écouté avec intérêt l’excellente "China Girl" ?? Finalement, les années 80 resteront pour Bowie celles de l’ouverture electro-commerciale et des élucubrations after punk. Et cela ne se sera pas avéré compatible avec réussite et engouement autour de lui, surtout d’un point de vue critique. Avec le recul, tout ceci paraît finalement assez logique et légitime.

En dehors de cela, dans cet album, Bowie nous offre quelques morceaux issus de reprises de l’œuvre de Berthold Brecht (pour lequel Bowie voue un culte certain), notamment l’assez médiocre "Drowned girl" et le très connu "Alabama Song". On préfèrera d’ailleurs la version des Doors à cette version tarabiscotée et peu mélodique… On navigue donc, tout au long de ces 19 plages, entre singles synthétisés et morceaux plutôt approximatifs ou assez bateaux ("Fashion", "Modern love", "Time will crawl"...), et le résultat est plutôt hétérogène.

Le dvd accompagnant ce best of est un recueil des clips correspondant à la période en question (ainsi que le très dark et réussi "Cat People" joué en live). Les années 80, les années MTV, les années clips ; ces fameux clips qui aujourd’hui paraîssent démodés et ringards et qui certainement ne conviendront qu’aux fans du sieur Bowie, un peu à l’image de ce best of. Indispensable pour les fans et tous ceux qui ont commencé la collection platinium ou qui recherchent un best assez complet du Caméléon… Si vous ne vous sentez pas concernés, inutile de pavoiser, passez votre chemin…

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Groupe

David Bowie


Critique d'album

David Bowie


Blackstar


Critique d'album

David Bowie


The Next Day


Critique d'album

David Bowie


Reality


Album de la semaine

Mark Lanegan


Straight Songs Of Sorrow


"

A peine 7 mois après la sortie de l’excellent Somebody's knocking , revoilà déjà un nouvel album de Mark Lanegan, Straight songs of sorrow . Si les fidèles du vieux loup américain sont habitués à la régularité stakhanoviste de ses sorties, ce douzième disque solo (le sixième en 8 ans) revêt un caractère particulier, car il parait conjointement à son autobiographie, sortie aux Etats-Unis sous le nom de "Sing Backwards and Weep".

"
À lire également
Compte-rendu de concert