↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Elder


Reflections On A Floating World


(02/06/2017 - Stickman Records - Psyché - Stoner - Genre : Rock)
Produit par Elder

1- Sanctuary / 2- The Falling Veil / 3- Staving Off Truth / 4- Blind / 5- Sonntag / 6- Thousand Hands
Note de 4.5/5
Vous aussi, notez cet album ! (1 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Avis de première écoute
Note de 4/5
4, c'est le chiffre du moment pour Elder. Une note de 4/5 pour ce quatrième album studio avec lequel le combo acte remarquablement sa mutation de trio à quatuor. En proposant un album ultra-massif où les guitares balancent riffs gravitaires et arpèges charpentés, moins axé sur les aspects psychédéliques qui faisaient le charme incomparable de son prédécesseur, Elder démontre encore une fois son talent remarquable pour les compositions longues (moyennes des titres 10 minutes) et aventureuses. Et un goût certain pour le renouveau en tentant de clarifier son propos notamment par un chant bien moins détaché, plus accessible, fatalement bien plus efficace. Mention spéciale à ce "Blind" tellurique, infernal, peut-être le meilleur morceau entendu cette année. Et si finalement le 4,5/5 n'était pas si loin ?
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Elder


Lore


Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également