↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Frank Black


Christmass


(05/02/2007 - Cooking Vinyl - - Genre : Rock)
Produit par

1- (Do What You Want) Gyaneshwar / 2- Bullet (Live NY Southpaw, Late Show Aug 2006) / 3- I Burn Today (Live The Night Light lounge Sept 2006) / 4- Wave Of Mutilation (Live The Night Light lounge Sept 2006) / 5- Living on Soul (Live The Night Light lounge Sept 2006) / 6- She's My Way / 7- Massif Central (Live The Night Light lounge Sept 2006) / 8- Where Is My Mind (Live the Night Light Lounge Sept 2006) / 9- Raiderman (live The Night Light lounge Sept 2006) / 10- Demon Girl / 11- Dead Man's Curve (Live NY Southpaw, Late Show Aug 2006) / 12- Cactus (Live NY Southpaw, Late Show Aug 2006) / 13- Six Sixty Six (live The Night Light lounge Sept 2006) / 14- Radio Lizards / 15- Don't Get Me Wrong / 16- All Around The World (live The Night Light lounge Sept 2006) / 17- Nadine (Live, Chicago Auditorium Theatre Aug 2006) / 18- Manitoba (Live, Chicago Auditorium Theatre Aug 2006) / 19- The Water (Live LA Pantages Theatre Aug 2006) / 20- outakes/Song Of The Shrimp (live Olympia WA & Bellingham WA)
Note de /5
Vous aussi, notez cet album ! (0 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Groupe

Frank Black


Critique d'album

Frank Black


Bluefinger


Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également