↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Hell's kitchen


Doctor's oven


(30/03/2006 - E.L.P! - Blues urbain - Genre : Rock)
Produit par

1- My house / 2- Jack is a writer / 3- Brick of my body / 4- Dance machine / 5- Stay in my block / 6- Nice / 7- Unfair / 8- Lumpi is my dog / 9- Milano / 10- Misery / 11- Lumfo / 12- Easy start
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (5 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Du blues urbain sensuel, sombre et génialement interprêté!"
Florent, le 19/05/2007
( mots)

Hell's Kitchen. Rien à voir avec le quartier de Manhattan, ni même avec West side story, et encore moins avec une cuisine. Non, rien de tout cela. Hell's Kitchen est un groupe Helvèthe de rock brut tendance blues urbain.

Alors bien sûr, la chose peut surprendre: vu de France, le rock en Suisse apparaît comme une farce. Et pourtant il n'en est rien: suffit de penser aux Mondrians, ou même... à nos fameux gars de Hell's Kitchen. Ce Doctor's oven est leur second album, après un EP surprenant et un premier album plutôt prometteur. Et force est d'avouer que nous avons à faire avec un vrai disque abouti et vraiment réussi.

Blues urbain. Mais qu'est-ce donc? Une voix de crooner fumante, parfois plaintive; des bidouilles, des bruits, un côté jazzy, une contrebasse et un tout bougrement sensuel et transpirant de son live et d'impro. Difficile de balancer comme cela une liste d'influences tant on songe à différents groupes et artistes tout au long de l'écoute de ce très bon opus.

La voix de Monney évoque quelque chose entre Lanegan et 16 Horsepower. Le talent est là, comme sur l'excellente ouverture "My house". La musique de notre trio est pour le moins évocatrice, parfois vivante et dansante ("Jack is a writer"), parfois plus intimiste et plus épurée ("Brick of my body", ou la magnifique "Unfair").

Tout se mélange et se dilue. Free jazz et distorsions ("Stay in my block"), cymbale, mandoline, country, rockabilly. On nage dans le bonheur. Car nos Hell's Kitchen sont bougrement talentueux. Moins dark que le Blues Explosion, plus posé et moins gras que les Black Keys, le groupe parvient à nous compter des histoires prenantes dans une atmosphère pénétrante, pesante, lourde, et surtout vibrante. Difficile de rester insensible à une telle décharge de blues urbain. Y'a pas le feu au lac, mais y'a le feu dans la cuisine!

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également