↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Le Tigre


Le Tigre


(00/00/1999 - Wiiija - Electro Punk - Genre : Autres)
Produit par

1- Deceptacon / 2- Hot Topic / 3- Whats Yr Take On Cassavetes / 4- The The Empty / 5- Phanta / 6- Eau D'Bedroom Dancing / 7- Let's Run / 8- My My Metrocard / 9- Friendship Station / 10- Slideshow At Free University / 11- Dude. Yr So Crazy! / 12- Les and Ray
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (16 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Première bombe punk du Tigre. Disco, punk, electro : un vrai combo d'énergie !"
Louis, le 17/05/2006
( mots)

Après avoir lancé le mouvement riot gggrl avec son groupe Bikini Kill, Kathleen Hanna sera-t-elle sa fossoyeuse ? Ce mouvement aussi bien musical que politique qui pronait dans ses paroles la "Revolution Girl Style Now" et sa haine de l'Amérique moraliste trouvait dans Bikini Kill, groupe lesbien et ancré a gauche, une échappatoire punk prenant la suite de la période grunge. Mais à l'aube de l'an 2000 la révolution vient de l'éléctronique et ca Hanna le comprend au moment de fonder Le Tigre. Ajoutant aux guitares un clavier aux accointances disco, le groupe s'éloigne de la base rock pour se rapprocher de l'electro. Certains hurleront au scandale, Le Tigre les enverra paître. Et quel meilleur preuve de réussite qu'un premier album réussi et qui fonde dès les premiers titres une vraie idendité à un groupe ?

Idendité visible avant même d'ouvrir l'album. Sur la pochette des têtes à faire peur, preuve si il en fallait que Le Tigre fait fi des apparences et n'a pas vocation à plaire au plus grand nombre. Ceux que la pochette n'aura pas rebutée pourront maintenant ouvrir cet album a haute dose pathogène et placer le futur objet de culte dans leur chaine, attendant les premières notes de ces chimères féminines et féministes. Un Tigre toute griffes dehors dès le premier titre de l'album "Deceptacon", chanson tubesque qui sera reprise et remixée par les plus grands Dj's. Quoi d'étonnant ? Cette chanson satirique sur les bobos new-yorkais a tout pour nous plaire, trois minutes de rock décomplexé où l'on sautille au rythme entetant des claviers. Un premier album est souvent un moyen pour le groupe d'exposer ses influences, Le Tigre ne déroge pas à la règle, "The the Empty", bombe punk de deux minutes est là pour nous rappeler à qui on a affaire. Car si sur "Slideshow at free University", au son Krafwerkien, les filles partent vers l'electro, Le Tigre reste avant tout un groupe rock. Ainsi des titres comme "What's yr take on Cassavetes", "Phanta" ou "Let's Run" parviennent à garder ce son rock des origines tout en y rajoutant une ambiance disco avec des samplers et des claviers que n'aurait pas renié Lionel Ritchie. Sacrilège ? "Bullshit" vous répondraient-elles !

Evidemment Le Tigre ne garde pas son énergie tout le long des douze titres qui le composent, mais les filles savent profiter de ces morceaux plus calmes pour faire passer leurs messages, cela va de la satire politique sur "My metrocard", à l'hommage fait à la scène culturelle new-yorkaise sur "Hot Topic". Femmes libres et émancipés s'il en est, nos tigresses sont aussi des petites filles fragiles. A ceux qui en douteraient au vu de la moustache affichée par JD Samson la claviériste lors de différents concerts, la chanson "Eau d'Bedroom", coincée entre deux titres plus rock, leur montrera ce coté qu'elles nous avaient cachés jusque là. La mélodie, la voix de petite fille de Hanna, les paroles "No one to criticise me then, There's no fear when I'm in my room", font de cette chanson une véritable petite perle mélancolique qu'on n'aurait jamais pensé trouvé sur un album de ce genre.

Le Tigre réussit la gageure de mélanger les genres sans s'y perdre. Le groupe, sans renier ses origines punks, arrive à faire danser les foules par ses sons discos. Des titres qui voient leurs forces décupler en concert, voire meme en soirée, où vous verrez les plus récalcitrants à l'idée de danser se jeter sur le centre de la piste hurlant avec nos tigresses. Amis punks et si ce soir on allait en boite ?

Si vous aimez Le Tigre, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également