↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Motörhead


We Are Motörhead


(16/03/2000 - SPV - Heavy rock - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- See Me Burning / 2- Slow Dance / 3- Stay Out Of Jail / 4- God Save The Queen / 5- Out To Lunch / 6- Wake The Dead / 7- One More Fucking Time / 8- Stagefright/Crash & Burn / 9- (Wearing Your) Heart on Your Sleeve / 10- We Are Motorhead
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (5 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 2.5/5 pour cet album
"... And we play rock'n'roll"
François, le 02/05/2023
( mots)

Quelle étrange idée pour un groupe aussi installé que Motörhead, dont l’esthétique est clairement définie, de sortir un album intitulé We Are Motörhead à ce stade de leur carrière. Certes, le monde entrait dans un nouveau millénaire, mais sauf Bug de l’an 2000 (encore une panique sociale qui finit en pétard mouillé), il n’y avait aucun risque pour le groupe de tomber dans l’oubli : sa carrière était installée, sa discographie parlait pour lui et son héritage assuré. Quel groupe de Metal n’évoquait pas le snaggletooth parmi ses sources d’inspirations ?


Le doute envahissait-il le trio après un Snake Bite Love assez mal reçu malgré des qualités réelles, où les divagations stylistiques, nombreuses au cours des 1990’s, avaient pu laisser une partie du public perplexe ? Avaient-ils peur de devenir ringard à l’aube du XXIème siècle, ce qui explique la pochette explorant un style graphique un peu plus entreprenant ? "We are Motörhead, and we play rock’n’roll", avaient-ils pris pour habitude de dire en guise de présentation, et le morceau éponyme reprend presque ce slogan en puisant l’inspiration dans les premiers albums du combo. Une affirmation identitaire qui les entraine à proposer une reprise de "God Save the Queen", un peu plus violente et saturée que l’originale des Sex Pistols, histoire peut-être de rappeler ses racines punk.


Une autre hypothèse peut être formulée. Ne s’agit-il pas plutôt de parer les critiques qui blâmeraient un album trop convenu et peu inspiré avant même qu’elles ne leur soient adressées, en affirmant : "Nous sommes Motörhead, donc qui peut nous reprocher de jouer du Motörhead ?".


Car le nœud du problème avec cet album est bien le manque total d’inspiration dans la composition. On aura donc droit au lot de titres speed (record de vitesse sur "See Me Burning", "Stagefright / Crash & Burns"), de mid-tempo classiques ("Slow Dance"), des morceaux heavy trop entendus ("Stay Out of Jail", "Out to Lunch"), le slow sympathique "One More Fucking Time" où Lemmy se montre hésitant au chant comme à la basse (l’accordage est approximatif). Seule fantaisie, le pont apaisé de "Wake the Dead" qui agrémente un titre déjà plus intéressant dans ses variations entre passages speed et mid-tempo ; et j’avoue trouver du charme au lourd et répétitif "(Wearing Your) Heart on Your Sleeve".


Bref, rien de mauvais là-dedans, mais on voit mal le groupe se perdre dans des contrées honteuses, juste un album c’est tout bonnement un opus écrit sans inspiration. L’amateur de Motörhead s’y retrouvera tant tout est manufacturé au millimètre, les soli de Campbell sont même plutôt réussis, mais on peine à tirer de cet album le moindre riff mémorable, encore moins un futur classique. Vite composé, vite écouté (à peine plus de 38 minutes) et hélas, vite oublié.


À écouter : "We Are Motörhead", "Wake the Dead", "(Wearing Your) Heart on Your Sleeve"

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Motörhead


Bad Magic


Critique d'album

Motörhead


Aftershock


Critique d'album

Motörhead


The Wörld is Yours


Album de la semaine

Crown Lands


Fearless


"

Les amateurs auront reconnu dans cette accroche imagée la référence à Rush, qui se justifie par les liens nationaux mais surtout esthétiques qui unissent le trio canadien historique à Crown Lands.

"
À lire également
Compte-rendu de concert