↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

P!nk


Funhouse


(28/10/2008 - LaFace Records - R&B - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- So What / 2- Sober / 3- I Don't Believe You / 4- One Foot Wrong / 5- Please Don't Leave Me / 6- Bad Influence / 7- Funhouse / 8- Crystal Ball / 9- Mean / 10- It's All Your Fault / 11- Ave Mary A / 12- Glitter In The Air / 13- This Is How It Goes Down [Ft. Travis McCoy] / 14- Boring
Note de 2/5
Vous aussi, notez cet album ! (17 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 2.5/5 pour cet album
"Le girl-power à l'américaine, provocant, sexy, et surtout diablement efficace."
Elise, le 02/07/2009
( mots)

Depuis qu'il existe, le girl-power musical met en scène des filles qui s'amusent de tout, ou presque. Car comme le disait si bien la doyenne du genre, "Girls just wanna have fun". Suivant à la lettre les préceptes de Cindy Lauper, ses successeurs embrassent d'autres filles, mettent la main aux fesses du prince Charles et assument leur côté "material girl". Tout celà en trimballant leur physique de pétasses sexy qui excitent toute la planète, et sans lesquels leur petite musique se vendrait beaucoup moins bien. Car sauf exception (Beth Ditto, leader de The Gossip et physique XXL revendiqué), le girl-power est un monde de jolies filles un brin bitchie.

Dans le genre, Pink (ou P!nk, l'orthographe est à choisir) s'est imposé depuis l'album Misunderstood en leader côté pop-rock. Comme seuls les américains savent le faire, elle mixe les genres et s'impose comme une rock-star, par le style plus que par la musique. Un peu de R'n'B par-ci, un poil de soupe variétoche par là, le tout sur une bonne base pop-rock et la recette de séduction radiophonique est parfaite. Mais il faut reconnaître à la rock'n'roll blonde un caractère bien trempé qui donne une musique à son image, énergique, sincère, parfois grossière, et avec une légère tendance à en faire des tonnes.

Le principal atout de Pink est clairement dans les morceaux rythmés, à l'humour incisif, qui en envoie plein la tronche, généralement aux membres du sexe opposé. Et franchement, ça fait un bien fou côté féminin. Avec des titres comme "So What", "Funhouse", "Bad Influence" ou "Boring", la plus dépressive des filles qui s'est (encore) fait larguer n'a plus qu'une envie, sauter sur son lit en rythme tout en fracassant la gueule du nounours qu'Il lui avait offert. D'autant que l'intelligence de Pink est de ne jamais jouer la rancoeur pour lui préférer l'affirmation d'une confiance en soi intacte, et l'évocation de plaisirs futurs qu'elle aura sans le déjà-oublié-ex-boyfriend (ou plutôt ex-mari pour le coup). 

Mais le problème de la fille indépendante qui se la joue est qu'elle a aussi sa face fragile. Et à l'image de ses phases positives où elle balance tout sans retenue, les dépressives pèsent des tonnes. Et là, ça passe beaucoup moins bien. On tombe alors dans le pathos dégoulinant, avec une Pink qui hurle à la lune ses peines de coeur et la dureté du monde. On zappera donc  "I don't believe you", "Mean" et "Glitter in the air". Mais alors quoi ? Elle a pas le droit d'être triste Pink ? Ben non. Désolé.

Ou plutôt si, elle peut, lorsqu'il s'agit de livrer des titres passablements réussis comme "Crystal bal" ou "Please don't leave me" (beaucoup plus drôle avec le clip). Mais on leur préférera "It's all your fault" (parce que c'est toujours le cas), et "Ave Mary A" où l'énergie désespérée de la chanteuse à la voix rapeuse donne bien plus d'émotions que les balades mielleuses qu'elle est aussi capable de servir.

En somme, Funhouse vaut pour ce que son titre incarne, des morceaux funs et diablement efficaces auréolés de la personnalité pinkienne. La chanteuse a toujours joué sur plusieurs tableaux, mêlant la mauvaise pop à des airs rock imparables, le tout est donc complètement inégal, et s'écoute évidemment pour le fun. 

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Groupe

P!nk


Album de la semaine
À lire également