↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

The Hives


Tyrannosaurus Hives


(20/07/2004 - Az - Garage suédois - Genre : Rock)
Produit par

1- Abra Cadaver / 2- Two-Timing Touch and Broken Bones / 3- Walk Idiot Walk / 4- No Pun Intended / 5- A Little More for Little You / 6- B Is for Brutus / 7- See Through Head / 8- Diabolic Scheme / 9- Missing Link / 10- Love in Plaster / 11- Dead Quote Olympics / 12- Antidote / 13- Uptight / 14- The Hives Meet the Norm
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (7 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Tyrannosaurus Hives, ou le meilleur album du groupe jusqu'à présent."
Jerome, le 13/09/2010
( mots)

Oui, Pelle Almqvist est certainement le Mick Jagger du garage rock actuel. Et oui, si la scène des années 2000 a vu éclore et a porté en grâce une formation hors du commun capable de dynamiter les planches sans états d'âme en s'auto-proclamant "meilleur groupe du monde", il s'agit sans aucun doute de The Hives. Véritable phénomène en provenance directe de Suède, il n'aura fallu qu'une poignée d'albums pour asseoir cette bande de déjantés en tête de file du mouvement garage punk grand public. Surtout qu'en plus de concerts dantesques, le combo se montra également rapidement capable de quelques jolies productions discographiques. Preuve en est le fameux Tyrannosaurus Hives sorti en juillet 2004.

Au programme de cet album, que de la dynamite gravée dans les sillons. Des tubes planétaires comme "Two-Timing Touch And Broken Bones" ou "Walk Idiot Walk"  et son riff implacable, des morceaux imparables tels "Antidote" ou encore "Abra Cadaver" et même quelques bizarreries aux noms équivoques ("Diabolic Scheme"). Alors oui, c'est vrai, ces types n'inventent rien. On frôlerait presque le niveau zéro de la composition musicale et les suites d'accords se ressemblent souvent. Pire, ou pourrait presque penser qu'au fond, les Hives se contentent de surfer sur la vague, propulsés en grande partie grâce au charisme et à l'énergie d'adolescent survolté dégagé par leur frontman. Et après ? Car durant presque trente minutes, ce Tyrannosaurus Hives ne souffre d'aucun temps mort. Mieux, il est quasiment impossible de ne pas secouer la tête du début à la fin. Et si ces sauveurs du rock n'ont pas encore réussi à sortir un disque incontournable, ils mériteraient de loin la palme de la meilleure contribution live de ces dix dernières années.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

The Hives


Lex Hives


Album de la semaine

Opeth


In Cauda Venenum


"

De parangon du death-metal suédois à inclinaisons progressives, Opeth est passé en moins de dix ans à coqueluche du monde progressif tout court avec ses albums mélodiques et techniques typés 70’s. Gloire permise aussi par une esthétique affirmée ; il y a bel et bien un « son » Opeth qui est né depuis Heritage(comme il y a avait une identité claire dans la première période du groupe), et celui-ci n’est pas du tout renié dans ce nouvel opus tant attendu. En effet, In Cauda Venenum est dans la claire lignée des albums précédents, dont le dernier en date était le chef-d’œuvre Sorceress aux qualités exceptionnelles. 

"
À lire également