↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

The Hoosiers


The Illusion of Safety


(16/08/2010 - Columbia - Pop anglaise funky - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- Choices / 2- Bumpy Ride / 3- Who said anything (about falling in Love) ? / 4- Unlikely Hero / 5- Lovers in my Head / 6- Live by the Ocean / 7- Devil's in the Detail / 8- Glorious / 9- Made to measure / 10- Giddy up / 11- Sarajevo / 12- Little Brutes
Note de 2/5
Vous aussi, notez cet album ! (6 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 2.5/5 pour cet album
"Un album qui porte très bien son nom."
Laura, le 30/09/2010
( mots)

C'est avec une obstination et une déception égale à la joie qu'on avait eu à découvrir le premier album des Hoosiers que nous devons agiter l'index et clamer à notre trio anglo-suédois : "la plaisanterie a assez duré". The Trick to Life était en effet de très bonne facture. Un petit CD de pop-rock bigarrée sans trop de prétention mais présentée par un groupe tellement sympathique et allumé qu'on ne s'était pas lassé de petites perles telles que "Goodbye Mr A" ou "Cops and Robbers". Fiers d'avoir envahi les ondes et d'avoir amadoué les critiques avec leur album sucré, les Hoosiers remettent le couvert et nous présentent The Illusion of Safety.

Il arrive souvent que le deuxième album soit, pour un groupe, le moment d'assumer complètement une partie de son caractère qu'il n'avait jusque là que dévoilé par bribes, ou bien de prendre un tout nouveau virage. C'est ce que choisissent de faire les Hoosiers, en ajoutant à leur pop rock délicieuse de gros synthés ridicules et des ambiances électro vieillottes. D'accord, pourquoi pas. Sauf que si c'était pour jouer l'effet de surprise et ajouter au côté rigolo, il fallait s'y prendre un peu plus tôt. A une époque où les synthés et les guêtres bleu électrique sont de sortie, les Hoosiers passent pour trois gars qui veulent être dans le vent et faire comme tous les autres. Car leur charmante musique n'avait nullement besoin d'être agrémentée par ce genre de fioriture pour gagner en fraicheur. N'est pas La Roux qui veut. Et surtout, n'est pas La Roux qui était Hoosiers avant.

Tout ça donne des pistes étranges, parfois même molles, comme "Who said anything (about falling in Love) ?", dont le côté dramatico-romantique du refrain aurait sa place sur une radio de pop/R'n'B. A l’inverse, avec "Bumpy Ride" et "Glorious", dopées aux synthés et horripilantes, c'est comme si on avait voulu nous fourrer dans le gosier joie et envie de gigoter, rien que par la force de trois notes de synthétiseur et de chœurs ridicules. Mais impossible d'avaler. Bien sûr, tout n'est pas à jeter à la poubelle sur cet album, et, avec parcimonie, ce renouveau musical parvient à produire quelques titres appréciables, comme "Choices" et son clip hilarant. La voix d'Irwin Sparkes est toujours un régal de variations de tons et d'humeurs, à l'image de ce personnage réjouissant qui participe à lui seul activement au charme du groupe. De même, "Live by the Ocean", sans doute l'une des pistes ressemblant le plus à du pop/rock sur cet album, est sympathique et nous rappelle les Hoosiers de The Trick to Life. En bref, ce qui est bon sur The Illusion of Safety est ce qui se rapproche le plus du passé de nos trois bonshommes, comme "Sarajevo" ou le délicat "Little Brutes". Mais rien de comparable à "Worried about Ray" ou "Goodbye Mr A" à l'horizon.

En réalité, et tristement, les avis sur cet album seront partagés entre partisans de ce nouveau souffle Hoosieresque (nauséabond ?) et amateurs de pop/rock en mal de ce petit vent de fraicheur qu'apportaient les Hoosiers sur le genre. Si vous faites partie de la première catégorie, alors tout sera en mesure de vous ravir, de l'old school "Giddy Up" jusqu'à cette étrangeté qu'est "Devil's in the Detail" (chantée par Alfonso, le batteur). Si vous êtes de l'autre école, alors vous aurez le choix entre vous arracher les cheveux, essayer malgré tout de sauver les meubles en se disant que "Glorious" est quand même sympa à écouter le matin pour partir au boulot de bonne humeur en faisant du air-synthé contre les portes du métro, ou ranger le CD tout en bas de l'étagère. Les Hoosiers nous donnent ici clairement l'air d'avoir simplement envie de suivre la tendance, voire même de se mettre à l'abri derrière la mode actuelle. En ce sens, l'album porte très bien son nom, The Illusion of Safety : car ce n'est qu'une illusion, et un album de "pop bizarre" à la Trick to Life aurait très bien fait l'affaire. Peut-être qu'à force d'avoir catalogué les Hoosiers en tant que groupe joyeux et dynamisant, nous les avons nous-mêmes poussé jusqu'au vice de vouloir en faire trop ? Peut-être que si cet album avait été leur premier, et sans savoir quelles petites merveilles de simplicité et d'optimisme ils étaient capables de produire, nous aurions encensé cet album jusqu'à la moelle ? Peut-être, peut-être...

Si vous aimez The Illusion of Safety, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

The Hoosiers


The Trick To Life


Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également