↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Tryo


Grain de sable


(02/06/2003 - Yelen - Raggae Acoustique - Genre : Chanson / Folk)
Produit par

1- G8 / 2- Sortez-les / 3- Comme les journées sont longues / 4- Pompafric / 5- Si la vie m'a mis là / 6- Dans les nuages / 7- Monsieur Bibendum / 8- Serre-moi / 9- Ta réalité / 10- Récréation / 11- Ballade en forêt / 12- Désolé pour hier soir / 13- Pas pareil / 14- Apocalypticodramatic / 15- J'ai un but
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (43 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
""
Lilian, le 04/11/2003
( mots)

Autant adorés que détestés dans l'Hexagone, on ne peut pas reprocher aux p'tits gars de Tryo de ne pas être actifs ! Auteurs de déjà trois albums, ils multiplient les tournées et les participations à des œuvres caritatives.

Généralement, si on ne les aime pas pour une autre raison que leur musique, c'est plutôt pour la crudité de leurs paroles. Il faut dire qu'avec un tel engagement politique, et sur tous les fronts, on ne peut que s'attirer des reproches et passer pour de grands utopistes donneurs de leçons. C'est sans doute pour ça que je n'avais jamais fait le pas d'acheter un de leurs albums, n'aimant pas le coté bourrin de leur style. Malgré tout, avant ce "Grain de sable", on leur doit déjà le très écologique "L'hymne de nos campagne" ou encore un hymne à la citoyenneté avec "Les extrêmes", qui l'air de rien avait prévu ce qu'il s'est passé en avril 2001.

Sur ce nouvel album, pas de dérogation à leur engagement. Anti-mondialistes, pro-Palestiniens, opposants à la politique actuelle du gouvernement, tout y passe. Mais ce coup-ci, c'est différent ! Les climats mondial et national s'étant assombris en général, le quatuor à su y puiser une inspiration plus spontanée, réelle et surtout réfléchie. Même si certaine chansons nous ramènent aux albums précédents ("Dans les nuages", "G8"), dans l'ensemble, on peut dire que Tryo a grimpé en terme de qualité.

Dénonciateurs de l'aliénation provoquée par la télé-réalité sur le très efficace tube "Sortez-les", c'est néanmoins avec la tristement réaliste "Si la vie m'a mis là" que Tryo fait mouche. Sur des rythmes inspirés par les musiques orientales, ils peignent une toile de la Palestine chargée de bon sens, sans faire aucune apologie, ni à un des deux états concernés, ni à une religion, mais seulement en imaginant en quelque sorte ce qui peut-être ressenti par la population devant la triste fatalité : "si la vie m'a mis là c'est qu'elle doit avoir ma peau".

Mais au-delà des titres engagés, inspirés de la surabondance des faits quotidiens, on trouve quelques morceaux plus décontractés, sans doute prévus à cet effet. Loins d'être moralisateurs, "Comme les journées sont longues", "Monsieur Bibendum", "Serre-moi", et le comique "Désolé pour hier soir" viennent s'ajouter à un étrange "Apocalypticodramatic", fou et obsédant jusque dans le sujet, pour rendre le parcours de ces 15 titres moins déprimant. "J'ai un but", ultime chanson de l'album, quant à elle, semble vraiment de trop. Finalement, 15 titres, c'est trop parfois.

Donc grosse surprise, sauf pour les anti-Tryo convaincus, voilà un album qui va sûrement faire changer les idées reçues sur un groupe finalement plus généreux qu'autre chose, qui veut faire entendre sa voix, même si ce n'est finalement qu'un Grain de sable.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Tryo


Ce que l'on sème


Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également