Compte-rendu de concert


Concert de Sébastien Tellier a Lille

Sébastien Tellier


Le : 20/10/2012
Salle : L'Aéronef (Lille)
Première partie : Ø

Auteur : Caroline BT
(Publié le 22/10/2012)

On n’en attendait pas moins de Sébastien Tellier, transformé depuis la sortie de son album My God is Blue en gourou de l’Alliance Bleue. Postures christiques, prêches, mise en scène d’un temple kitch, escalier d’honneur, scène quasi orgiaque, roses blanches, show lasers bleus, jaunes, rouges et même bénédiction finale, Sébastien Tellier a mené une revue parfaite de ses plus beaux morceaux ce samedi 20 octobre 2012 à l’Aéronef de Lille. Accompagné par un jeune public en furie (et pas seulement les jeunes filles), le représentant français de l’Eurovision 2008 a pleinement réussi l’ouverture de la dernière soirée du Festival des Nuits Electriques organisées par Lille Fantastic.

L’Aéronef s’est associé à l’événement en accueillant en trois nuits les 18, 19 et 20 octobre 2012 (en collaboration avec le Tri Postal ) : Kid Koala, The Subs, Boys Noize, Spank Rock, Para One, Rustie, Agoria ... Reliés par une passerelle, les deux lieux ont été transformés façon dancefloor aux couleurs de l’évènement culturel lillois Fantastic.

Présent en septembre à l’Elektricity à Reims avec à l'affiche : Yuksek, The Bewitched Hands, Brodinski ou encore Cassius, (l’Elektricity offre pour ses 10 ans d’existence 9 morceaux à télécharger ici), Sébastien Tellier nous avait gratifié aussi d’un inédit avant l’été "In the crew of the tea time" avec Caroline Polachek de Chairlift.

Après qu’un jeune DJ ait gentiment chauffé l’Aéronef avec quelques morceaux pop house, Tellier est arrivé au son du planant "Pépito Bleu", en haut des escaliers, avec derrière lui le symbole de l’Alliance Bleue. Lunettes bleu nuit sur le nez, costume noir, chemise blanche et écharpe bleu marine, il a descendu lentement les marches tout en nous accueillant d’un "Bienvenue dans le temple de lumière de l’Alliance Bleue pour célébrer notre amour de la liberté". S’emparant de sa guitare bleue il démarre avec le grandiloquent "Against the law". Ponctué par les fameux "Coiffeur pour lui, coiffeur pour elle …", il gagnera instantanément tout le respect du public avec un magnifique solo de guitare. Puis suit le sublime "My Poseidon", qui électrise l’Aéronef : "Ah, vous l’avez bien aimé celle-là : ça me fait plaisir !" déclame-t-il. Il continue en invitant les lilloises à se mettre nues près de lui, ou même les lillois ? Et oui, c’est chaud le Nord, et ils lui ont prouvé vu l’abondance de fesses qui a envahi la scène durant un mémorable "Cochon ville", entre stripteases improvisés, exhibitionnisme, embrassades et pelotage de Sébastien Tellier (pour son plus grand plaisir) !

Après une courte pause cigarette, il enchaine quelques pas de danse sur "Fingers of steel". Puis, le barbu continue avec "Russian attractions" pendant lequel il est transcendé en haut des escaliers, crooner ; il en fait des caisses mais le public l’accompagne dans son voyage. Le spectacle suit son cours avec "Kilometer". Une magnifique lumière éclaire uniquement les claviers qui domptent la foule avec trois notes géniales, et un Sébastien Tellier à la guitare tout sourire, les cheveux mouillés par la transpiration. Après un minuscule retard technique (il meuble avec un anodin "Vous connaissez Babybel ?"), Sébastien s’installe au piano pour le classique "Roche" que le public reprend en chœur ("Amoureuse de Sébastien"). Les boules à facettes tournent au dessus du public pendant que les premières notes de "Divine" se font entendre sous les cris de l’Aéronef. Tellier se meut d’un bout à l’autre de la scène, tout le public reprend les paroles en chœur, tout en suivant ses mouvements dans une vague qui remue doucement les premiers rangs. Il essuie ses lunettes tout en nous annonçant la suite avec "la Ritournelle" ("Ok je vous la fais, j’allais la faire justement"). La fin du concert s’avère grandiose grâce à son interprétation parfaite, qui comble le public.

Dans l’excitation générale, certains en oublient qu’il faut aussi laisser la place à la suite des festivités (Breakbot, Agoria …) en criant un vigoureux "Sébastien ! Sébastien !". Il revient nous achever en beauté avec "L’amour et la violence" dans un show laser anachronique mais finalement si élégant. Le concert se termine avec une dernière scénette pendant laquelle Tellier baptise un jeune homme des premiers rangs ("choisi fidèle parmi les fidèles"). Il nous quitte sur un "l’Alliance Bleue vous aime, vous êtes fantastiques".

La soirée a continué avec le show très attendu mais trop court de Breakbot. Derrière une énorme bouche rouge, le français a remué les lillois en remixant Yuksek ("Extraball"), Michaël Jackson, Everything but the girl et terminant sur son titre "Baby I’m yours" et Metronomy. Enfin Agoria s’est chargé d’enflammer les clubbers avec son show Forms mêlant sons techno et images mixés sur grand écran.


Set list Sébastien Tellier Aéronef Lille 20 octobre 2012 :


1 Pépito bleu
2 Against the law
3 My Poseidon
4 Cochon ville
5 Fingers of steel
6 Russian attractions
7 Kilometer
8 Roche
9 Divine
10 La Ritournelle
11 ?
12 L’amour et la violence


Commentaires