Critique d'album


Best Of Bond ... James Bond 50th Anniversary Collection de B.O.

B.O.

Best Of Bond ... James Bond 50th Anniversary Collection

(08/10/2012 - EMI - Genre : B.O. de film)
Volume 1 : 1- James Bond Theme / 2- From Russia With Love / 3- Goldfinger / 4- Thunderball / 5- You Only Live Twice / 6- On Her Majesty’s Secret Service / 7- We Have All The Time In The World / 8- Diamonds Are Forever / 9- Live And Let Die / 10- The Man With The Golden Gun / 11- Nobody Does It Better / 12- Moonraker / 13- For Your Eyes Only / 14- All Time High / 15- A View To A Kill / 16- The Living Daylights / 17- Licence To Kill / 18- GoldenEye / 19- Tomorrow Never Dies / 20- The World Is Not Enough / 21- Die Another Day / 22- You Know My Name / 23- Another Way To Die
Volume 2 : 1- Dr. No’s Fantasy / 2- Under The Mango Tree / 3- 007 / 4- Opening Titles (Medley) / 5- Into Miami / 6- The Laser Beam / 7- Mr. Kiss Kiss Bang Bang / 8- Switching The Body / 9- Capsule in Space / 10- Do You Know How Christmas Trees Are Grown / 11- Bond Smells a Rat / 12- Fillet Of Soul / 13- Underground Lair / 14- Hip’s Trip / 15- The Pyramids / 16- Cable Car And Snake Fight / 17- Make It Last All Night / 18- The Chase Bomb Theme / 19- Snow Job / 20- Where Has Everybody Gone / 21- If There Was a Man / 22- The Experience Of Love / 23- James Bond Theme (Moby’s Re-Version) / 24- Surrender / 25- Only Myself To Blame / 26- Vesper / 27- Time To Get Out
La note des internautes :
4.7 / 5 (2 votes)

Par Caroline BT
(Publié le 13/11/2012)
Note
La note de l'auteur :
3.0 / 5

Qui ne connait pas James Bond 007 de nos jours, ne serait-ce que de nom ? Comme pour ceux du 30e ou du 40e anniversaire, EMI édite une nouvelle compilation des thèmes et musiques des films de James Bond dans un coffret de 2 CD : Best Of Bond ... James Bond 50th Anniversary Collection, pour célébrer les 50 ans de la sortie du premier film James Bond contre Dr No. Un grand soin sera apporté à chaque adaptation cinématographique des 12 romans et des 2 recueils d’histoires de Ian Fleming : acteurs, actrices, génériques stylés et sexys, musiques de films percutantes jouées par des contemporains de chaque épisode. S’il y a eu huit interprètes pour enfiler le costume de 007 (Barry NELSON, Sean CONNERY, David NIVEN, George LAZENBY, Roger MOORE, Timothy DALTON, Pierce BROSNAN et Daniel CRAIG) et encore plus d’interprètes pour les musiques des 23 films à ce jour, il n’y eu toujours qu’un seul thème, créé par le compositeur John Barry.

Les mots "Bond, James Bond" prononcés pour la première fois il y a 50 ans par l'acteur Sean Connery dans le film Dr No, ont marqué le début de ce qui allait devenir la signature musicale du plus célèbre thème de l'histoire du cinéma. John Barry s’est inspiré d’un thème musical écrit par Monty Norman pour en faire l’indicatif musical des James Bond. Il composera par la suite les musiques d’ambiances des films du célèbre espion jusque dans les années 80. Il est également l’auteur des célèbres thèmes : Amicalement vôtre, Danse avec les loups... Barry utilise la guitare électrique de manière novatrice en y ajoutant une orchestration de cuivres et de percussions, créant ainsi un style définissant musicalement les années 60. Le coffret du 50e anniversaire nous propose 2 CD de respectivement 23 et 27 titres, soit 50 titres comme 50 bougies alignées sur ces galettes d’anniversaire.

Le premier CD comprend les thèmes et génériques de début de chacun des films. On notera tout de suite l’absence du "Skyfall", dernier titre en date, interprété par Adèle. Le seul ajout par rapport au premier CD du coffret 40e anniversaire est le titre d’Alicia Keys et de Jack White "Another way to die". James Bond a traversé le temps ; nous retrouvons l’ensemble des modes au travers des génériques de films. On passe ainsi de la musique orchestrée de John Barry aux crooners Matt Monro ou Tom Jones, à la soul and funk des Wings au rock de Chris Cornell et Jack White, pour finir avec la pop 80’s des Duran Duran ou contemporaine de Garbage ou Madonna.

Afin d’en apprendre un peu plus sur les 23 titres du CD1, voici quelques anecdotes associées à chaque titre, vous révélant certains secrets du plus drôle au plus farfelu.

1. "James Bond Theme" – The John Barry Orchestra (James Bond contre Dr.No, 1962)
Le fameux thème défraya la chronique pendant plus de 20 ans, jusqu’en mars 2001 où le compositeur Monty Norman remporta le procès qui l'opposait au Sunday times par rapport à un article, paru en 1979 indiquant qu'il n'était pas l'auteur du James Bond Theme.

2. "From Russia With Love" – Matt Monro (Bons baisers de Russie, 1963)
Dans la version française du film Bons baisers de Russie, la chanson est adaptée en français et chantée par Bob Asklöf.

3. "Goldfinger" – Shirley Bassey (Goldfinger, 1964)
Cette musique s'inspire en partie des accords d'une autre musique de film célèbre, "Moon River", extraite du film Diamants sur Canapé.

4. "Thunderball" – Tom Jones (Opération Tonnerre, 1965)
La chanson du générique d'entrée était à l'origine "Mr. Kiss Kiss, Bang Bang", écrite par John Barry et Leslie Bricusse. Elle est d'abord enregistrée par Shirley Bassey (sur le CD2), puis réenregistrée par Dionne Warwick. Mais United Artist insista pour que le titre de la chanson soit le même que celui du film. John Barry écrivit donc dans l'urgence "Thunderball", avec l'aide de Don Black. Le titre est interprété par Tom Jones.

5. "You Only Live Twice" – Nancy Sinatra (On ne vit que deux fois, 1967)
La fille de Franck Sinatra interprètera pour On ne vit que deux fois, les titres d’ouverture et de fin.

6. "On Her Majesty’s Secret Service" – The John Barry Orchestra (Au service secret de Sa Majesté, 1969)
Un des rares thèmes de la série des 007 à être purement instrumental. Au début du film, on peut entendre "Savez-vous ce qu'il faut au sapin de Noël", interprétée par Isabelle Aubret et les Petits Chanteurs d’Asnières. C'est la version française de "Do You Know How Christmas Trees Are Grown ?". C'est la deuxième et dernière fois qu'une chanson est traduite en français après celle de Bob Asklöf. La version originale est sur le CD2.

7. "We Have All The Time In The World" – Louis Armstrong (Au service secret de Sa Majesté, 1969)
Ce titre est le thème de fin d’Au service secret de Sa Majesté, associé au morceau précédent.

8. "Diamonds Are Forever" – Shirley Bassey (Les diamants sont éternels, 1971)
La chanson a été maintes fois reprise, notamment par les Arctic Monkeys. Elle a également été samplée pour les titres "Sexy Lady" de Yung Berg ou "Diamonds from Sierra Leone" de Kanye West.

9. "Live And Let Die" – Paul McCartney & Wings (Vivre et laisser mourir, 1973)
John Barry étant indisponible, les producteurs Albert R.Broccoli et Harry Saltzman demandent alors à Paul McCartney d'écrire la chanson du générique d'entrée. L'ancien Beatles l'écrit avec sa femme Linda et l'interprète avec le groupe Wings. Petite ironie, dans Goldfinger, James Bond jugeait malsain d'écouter les Beatles sans boules Quiès. Enfin, la chanson a été reprise par plusieurs groupes dont Guns N’Roses et la partie instrumentale fut le générique de l’émission politique française L’Heure de Vérité.

10. "The Man With The Golden Gun" – Lulu (L’homme au pistolet d’or, 1974)
C’est sans nul doute l’un des pires thèmes de James Bond, de l’aveu même de John Barry. Il aurait même voulu qu’elle n’eût jamais existé. Alice Cooper écrivit une chanson du même nom pour les producteurs du film qui ont toutefois préféré choisir la chanson de l’écossaise Lulu à la voix irritante. Le titre de Cooper figure sur l’album Muscle of Love sorti en 1973.

11. "Nobody Does It Better" – Carly Simon (L’espion qui m’aimait, 1977)
Grand virage disco pour James Bond en 1977 avec ce titre composé par Marvin Hamlisch et interprétée par Carly Simon. Elle sera un grand succès et restera numéro 2 pendant trois semaines au Billboard 100 américain. Hamlisch avoue s'être inspiré de Mozart pour la composer. On peut d'ailleurs entendre le concerto pour piano n°21 dans la scène où l'Atlantis émerge, ainsi que d'autres morceaux classiques ( Nocturnes Opus 27 de Frédéric Chopin ou Aquarium de Camille Saint-Saëns).

12. "Moonraker" – Shirley Bassey (Moonraker, 1979)
Shirley Bassey est la personne qui a enregistré le plus de thèmes de James Bond ; Moonraker en est le dernier. Même si elle avait enregistré sa propre version de "Mr Kiss Kiss Bang Bang" pour Opération Tonnerre, elle fut remplacée par Dionne Warwick.

13. "For Your Eyes Only" – Sheena Easton (Rien que pour vos yeux, 1981)
Ce magnifique slow a été nommé pour l’oscar de la meilleure chanson originale et au golden globe de la meilleure chanson originale en 1982, mais c’est le thème du film Arthur qui remporta les deux prix.

14. "All Time High" – Rita Coolidge (Octopussy, 1983)
La fille du producteur du film Albert R.Broccoli était fan de Rita Coolidge, qui fut donc choisie comme interprète de ce titre, en lieu et place de Mari Wilson et de Laura Branigan, évincées pour manque de notoriété. Les paroles de cette chanson ne contiennent pas le titre du film. Octopussy est à la fois le titre du film et le nom d’une James Bond Girl, ce qui est doublement inhabituel dans les chansons de la saga.

15. "A View To A Kill" – Duran Duran (A view to a kill, 1985)
Cette chanson, écrite par John Barry et interprétée par Duran Duran, se trouva être le seul thème de James Bond à être numéro 1 des charts de singles aux Etats-Unis.

16. "The Living Daylights" – A-Ha (Tuer n’est pas jouer, 1987)
C'est l'une des rares chansons de la saga à ne pas être interprétée par un artiste britannique. John Barry n'y participe pas, mais remixe la chanson pour un autre passage du film. C'est un subtil assemblage des orchestrations bondiennes avec les synthétiseurs si marqués des scandinaves.

17. "Licence To Kill" – Gladys Knight (Permis de tuer, 1989)
On fait appel à Michael Kamen pour composer cette bande originale, en raison de l’indisponibilité de John Barry en raison d’une opération à la gorge. Le titre interprété par l’éblouissante Gladys Knight devait l’être à l’origine par Eric Clapton et Vic Flick.

18. "GoldenEye" – Tina Turner (GoldenEye, 1995)
Ecrit par Bono et The Edge, ce titre leur fut inspiré  par leur séjour dans la maison jamaïquaine éponyme d’Ian Fleming. Pour le reste de la bande originale de GoldenEye ; Eric Serra a voulu moderniser la composition des morceaux (certains sont sur le CD2). Fortement critiqué, taxé de compositeur de musique d’ascenseur, il fut remplacé pour les films suivants par David Arnold.

19. "Tomorrow Never Dies" – Sheryl Crow (Demain ne meurt jamais, 1997)
Pour cet opus, les producteurs ont réalisé une petite sélection entre Saint-Etienne, Pulp, Sheril Crow, Marc Almond, Swan Lee, The Cardigans, Space et David Arnold. La chanson de ce dernier, logiquement intitulée "Tomorrow Never Dies", est chantée par K.D.Lang ne sera pas retenue, mais sera conservée sous le nom de "Surrender" et utilisée comme générique de fin (sur le CD2). Pulp sortit son titre en tant que face B dans son single de 1997 "Help the Aged" puis sur la version vinyle de son album This is Hardcore. Grace à sa popularité, Sheryl Crow et sa chanson seront finalement retenues. Nommée dans la catégorie meilleure chanson originale aux Golden Globes de 1998 et aux Grammy Awards 1999, la chanson sera malheureusement battue à chaque fois par "My heart will go on" de Céline Dion.

20."The World Is Not Enough" – Garbage (Le monde ne suffit pas, 1999)
Le titre fut relativement bien accueilli par la critique et le public. Pour le reste de la bande originale de l’opus, David Arnold voulait rompre avec la tradition d'utiliser une reprise du thème d'ouverture pour le générique de fin. Le réalisateur Michael Apted remplaça le titre "Only Myself to Blame" par un remix techno du thème original de James Bond, jugeant ce morceau trop négatif car faisant allusion au destin funeste entre James Bond et Elektra King. "Only Myself to Blame" est cependant présent sur le CD2.

21. "Die Another Day" – Madonna (Meurs un autre jour, 2002)
Madonna est la seule interprète de chanson à apparaître dans un film de James Bond. Non créditée, elle apparaît comme professeur d'escrime : Verity. Sa performance d’actrice, ajoutée à celle dans Un couple presque parfait et A la dérive, lui a valu d’être nommée pour le Razzie Award de la pire actrice de la décennie en 2010, mais finalement emporté par Paris Hilton. Le titre a été co-écrit et co-produit avec Mirwais. Les critiques sont assez divisés offrant ainsi le Golden Globe 2003 et le Satellite Awards 2003 pour la meilleure chanson originale, mais également le Golden Raspberry Award pour la pire chanson de film en 2002.

22. "You Know My Name" – Chris Cornell (Casino Royale, 2006)
Interprétée par Chris Cornell et composée avec la complicité de David Arnold, elle ne fut commercialisée d’abord qu’en CD single. Finalement, cette chanson n'apparaitra pas sur dans la BO, mais sur l'album Carry On du chanteur. Connu pour être le chanteur et guitariste rythmique de Soundgarden, de Temple of the dog et d’Audioslave, sa contribution Bondienne n’est pas sa plus belle réussite. Pourtant, "You Know My Name" obtiendra le satellite award de la meilleure chanson 2006.

23. "Another Way To Die" – Jack White & Alicia Keys (Quantum of Solace, 2008)
Initialement Mark Ronson et Amy Winehouse devaient enregistrer le générique de Quantum of Solace mais, en raison des frasques et autres addictions d’Amy, les producteurs se rassurèrent en choisissant plutôt Alicia Keys et Jack White pour en être les interprètes. C'est le premier duo pour un thème de James Bond. La chanson est enregistrée à Nashville, Tennessee.

Le second CD présente les musiques d’ambiance composées par John Barry et Eric Serra et les génériques de fin. Il faut vraiment être fan dans l’âme pour écouter religieusement l’intégralité des 27 titres de cette deuxième galette. Nous l’écouterons facilement d’une oreille distraite ou, au contraire, attentivement à nous refaire les films en tête au son des différentes ambiances. Seuls sept titres sont chantés. On retrouve avec plaisir les célèbres "Under The Mango Tree" de Diana Coupland, "Fillet Of Soul" de B.J. Arnau et "Mr. Kiss Kiss Bang Bang" de Shirley Bassey. Mis à part l’étonnant "Do You Know How Christmas Trees Are Grown ?" de Nina, les navrants "If There Was A Man" de The Pretenders et "Surrender" de K.D. Lang, font ici office de remplissage. Le CD2 nous fait regretter l’absence de DVD de clips vidéos comme dans le coffret du 40e anniversaire. En conclusion, si vous aviez déjà fait l’acquisition d’un coffret pour le 30e ou le 40e anniversaire, il n’est pas forcément utile d’acheter ce coffret, si ce n’est pour assouvir le désir du collectionneur qui sommeille en vous.


Commentaires