Critique d'album


Les yeux qui dorment de Zo

Zo

Les yeux qui dorment

(01/08/2004 - United Musics Company - Genre : Métal pop - Producteurs : Zo)
1- L'alarme / 2- Ailleurs / 3- Les veines / 4- Comme la chair / 5- Machine à plaire / 6- Saoulez-moi / 7- La belle image / 8- La marche à suivre / 9- Ces yeux-là / 10- Courants d'air / 11- Sublimation
La note des internautes :
4.3 / 5 (5 votes)

Par Lilian
(Publié le 19/08/2004)
Note
La note de l'auteur :
3.5 / 5

Comme beaucoup de jeunes groupes, Zo s'est forgé son caractère au grè de petits concerts, de tremplins et de démos, avant de passer à l'étape supérieure : la conception du premier album. Et là il faut bien avouer que leur première galette a de la gueule et en impose sans même qu'on l'ait écoutée. Avec une belle jaquette et un livret complet (paroles comprises), Zo a mis les bouchées doubles pour se lancer dans le terrible marché du disque.

Sur une formation classique (mais tellement efficace) de guitare/basse/batterie, Zo nous fait part de compositions qu'ils définissent eux-mêmes de Métal pop. En gros un son puissant fait de guitares saturées et de percussions lourdes avec malgré tout, un souci particulier de faire dans la mélodie soignée. S'il fallait faire une comparaison rapide, Zo serait une sorte de Hell is For Heroes version française avec des ascensions émocore à la Deftones. Pas clair ? Normal. On peut juste dans ce cas dire que Zo est une espèce de rareté de la scène "Nu" métal française, sans fusion et sans chichi, juste du bon et de l'accessible à tous.

Les yeux qui dorment s'ouvre sur "L'alarme". Et même si la voix parait un peu en retrait au départ, on s'y fait très vite et on comprend l'importance de celle-ci dans le refrain. Audible et sans déchirement, assez haut perchée, elle est une arme indispensable au déroulement des mélodies. "Ailleurs" est sans problème "la" chanson de l'album. Avec une intro terrible, le morceau oscille entre couplets reposés et refrain tout en puissance pour un rendu qui n'a rien à envier aux autres groupes de métal français. Loin de là ! Il pourrait même être diffusé en radio (rock) si le groupe venait à percer rapidement. Comme dans tout groupe de métal, la guitare tient une place importante, et la qualité de celle-ci est frappante. On a même le droit à quelques solos plutôt bien foutus ("Comme la chair", "La belle image", "La marche à suivre"...). Mon coup de c?ur revient à "Saoulez-moi", qui est sans doute le morceau le plus puissant de tous. Sa mélodie est en béton et l'alternance de sons calmes et violents, surtout sur le final, n'est pas sans rappeler les sensations éprouvées lors des premières écoutes de Deftones ou encore de SOAD.

Pour conclure, on peut dire que Zo nous livre un bien bel album ou même les paroles sont à la hauteur de tout ce qui se fait actuellement. De plus, le coté très accessible de leur musique risque de leur ouvrir bien des portes. Leur son ravira sans problème les amateurs de néo-métal aussi bien que les néophytes. Alors espérons pour eux que la mayonnaise va prendre et que nous les retrouverons bientôt pour des grosses dates de concerts, et pourquoi pas en tête d'affiche !

Commentaires










Compte-rendus de concerts

Grand Blanc, le 24/09/2014
L'international (Paris)
The Rolling Stones, le 13/06/2014
Stade de France (Saint-Denis)