↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

And So I Watch You From Afar


Gangs


(29/04/2011 - The Richter Collective - Post-rock/Math métal - Genre : Rock)
Produit par

1- Beautifuluniversemasterchampion / 2- Gang (Starting Never Stopping) / 3- Search:Party:Animal / 4- 7 Billion People All Alive At Once / 5- Think:Breath:Destroy / 6- Ghost Parlour KA-6 To... / 7- ...Samara To Belfast / 8- Lifeproof
Note de 4.5/5
Vous aussi, notez cet album ! (9 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.5/5 pour cet album
"L'avenir du post-rock débarque sur un air d'insurrection"
Didier, le 07/06/2011
( mots)

Osant une forme d’entropie musicale aussi belle qu’imprévisible, And So I Watch You From Afar nous avait offert, en toute discrétion, ce qui fût sans conteste l’un des plus beaux albums de 2009. Encensée par la critique, à défaut de véritable reconnaissance populaire, la clique de Belfast était donc particulièrement attendue au tournant avec ce deuxième effort discographique longue distance. Histoire de prendre tout le monde à contre-pied, les quatre nord-Irlandais nous avaient gratifié d’un excellentissime "Straight Through The Sun Without A Scratch" dès novembre, single improbable mais ô combien imparable, pourtant omis ici. Fin du suspense donc. Couverture sombre, design sobre, voici Gangs.

Au premier coup d’œil, on est loin de l’ambiance psychédélique des visuels d’ASIWYFA, premier du nom. Et pourtant, pas de craintes à avoir, la griffe du groupe est bel et bien présente et s’impose d’emblée: riffs lourds aussi addictifs que du crack, instrumentaux savamment maîtrisés, et cris épars en guise de rythmique chantée. Les structures oscillent en permanence entre match rock et post rock. Mais là où certains maîtres du genre tendent parfois à s’abîmer dans une lenteur tantôt noire et planante, tantôt par trop mélancolique, nos Irishmen osent colorer leurs compositions de sonorités plus chaudes. Guitares sautillantes, breaks et contre breaks incessants assurant une ambiance limite festive, formats courts, on assiste à le rencontre improbable entre les maîtres du genre, Mogwai ou GodSpeed You Black Emperor en tête, et les influences plus barrées de groupes comme Battles ou 31 Knots.

Plus encore, tels les trop méconnus The Redneck Manifesto, ASIWYFA ose le renouveau d’un genre qui se retrouvait parfois victime d’un trop évident manque d’inspiration. S’il est encore un peu tôt certes pour parler d’une renaissance du post-rock en général, force est de constater que la nouvelle garde est déjà bien en place et dispose de cette touche de naïveté et de créativité qui laisse entrevoir un futur des plus réjouissants. Forts d’une maîtrise technique sans cesse affinée sur les planches, le combo nord-irlandais semble également avoir encore gagné en énergie. Mené sur un véritable rythme d’insurrection, enchaînant les perles sans avoir l’air d’y toucher, Gangs s’avère tellement dense qu’il ne s’offrira qu’à l’auditeur patient et attentif, quitte à repousser les limites du premier album et oser un spectre d’émotions bien plus étendu qu’on n’aurait pu le prévoir. Du rageur "Think:Breath:Destroy" à l’incisif et hurlant "Gang (Starting Never Stopping)", de l’allumé "Search:Party:Animal" au dansant - air de samba à l’appui – "Lifeproof", Gangs atteint ainsi des sommets inespérés, dont le lourd et mathématique "BEAUTIFULUNIVERSALMASTERCHAMPION" est sans doute la plus belle démonstration.

A l’image d’un groupe qui, après sept années d’existence déjà, fait preuve d’une impressionnante cohésion et d’une irrépressible volonté d’aller sans cesse de l’avant en termes de création, ce nouvel opus réussit en huit titres à démontrer qu’un album de post-rock peut être brillant sans être pompeux, énergique sans être bordélique. Magistral et diantrement efficace, Gangs réjouira autant les « amateurs du genre » que les curieux et les amateurs de rock musclé. En attendant une place de choix dans les classements des meilleures sorties de l’année, c’est une certitude.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également


TalkTalk - Messagerie privée en direct