↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Beat Assailant


Imperial Pressure


(11/02/2008 - Discograph - Hip Hop - Genre : Autres)
Produit par

1- The Good News / 2- Better than Us / 3- Trust - Part I / 4- Trust - Part II / 5- Crash the Party / 6- Interlude / 7- Payback / 8- Charlie White / 9- Haterz / 10- 4080 / 11- Didn't Call / 12- BA's Back (in town) / 13- 4080 - Part II / 14- Jump Out Boyz / 15- Play by the Rulez / 16- Be Still / 17- The Bad News - Outro
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (10 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Des cuivres, du piano, et du hip-hop, la recette Beat Assailant."
Caroline, le 11/02/2008
( mots)

Trois ans déjà que Beat Assailant nous avait gâté avec Hard Twelve, excellent album à la confection surprenante. Un rappeur, des cuivres, un synthé omniprésent, une basse joueuse. Etonnant et novateur, Hard Twelve était une vraie bombe.

Imperial Pressure reste dans la même veine. Beat Assailant continue son savant mélange de hip-hop intraitable et d'instruments jazzy. D'abord, soulignons une chose : Beat Assailant a un flow incroyable. Il suffit d'écouter le mauvais "Crash The Party" pour s'en rendre compte. Le problème avec Imperial Pressure, c'est qu'on en fait parfois trop. Et "Crash the Party" en est justement le meilleur exemple. Des choristes, de la batterie, des effets... Beat Assailant a noyé son talent dans une production surfaite. A vouloir trop en faire, le musicien s'est parfois pris les pieds dans le tapis. Le featuring avec JRF de Stuck in the Sound, "Better Than Us", était-il bien nécessaire ?

Ce sont les morceaux les plus dépouillés qu'on apprécie, ceux où l'on retrouve le synthé et cette basse fabuleuse. "Payback", entre autres. "BA's Back (in town)" sonne comme du bon hip-hop américain bien gras, auquel Beat Assailant a ajouté ses cuivres magiques. L'un des meilleurs morceaux de l'album. "Be Still" étonne par ses guitares électriques et ouvre une voie nouvelle : si un jour Beat Assailant se met à poser son flow implacable sur du rock, ça va faire mal. Sur un morceau meilleur que "Better Than Us", évidemment. Imperial Pressure manque de tubes (rien n'est du niveau du fabuleux "I Like Cash" de Hard Twelve), mais c'est un très bon album, homogène et cohérent.

Le défaut d'Imperial Pressure, ce sont les choristes. Ajoutées aux cuivres et à la rythmique jazzy, les voix féminines suaves changent un peu l'ambiance hip-hop et transforment parfois les morceaux en soul maladroite. L'exception à la règle : "Be Still", encore. En dehors de quelques morceaux décevants, Imperial Pressure est excellent. Attention néanmoins à la surproduction qui guette, tapie dans l'ombre. Et qui pourrait sauter sur le prochain album de Beat Assailant si celui-ci n'est pas vigilant.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également