↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Birth Control


Operation


(00/00/1971 - - Heavy prog' - Genre : Rock)
Produit par

1- Stop Little Lady / 2- Just Before The Sun Will Rise / 3- The Work Is Done / 4- Flesh and Blood / 5- Pandemonium / 6- Let Us Do It Now
Note de /5
Vous aussi, notez cet album ! (0 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Birth Control sort de sa phase embryonnaire"
François, le 07/07/2022
( mots)

La chronique de cet album était de toute façon prévue pour cette année, en guise de mise en bouche précédant la célébration de l’anniversaire de son successeur, Hoodoo Man, dont la pochette au goût douteux causa une petite célébrité. Ironie de l’histoire, le contexte actuel donne un sens inattendu à cet album, alors que la Cour suprême des Etats-Unis vient d’annuler l’arrêt Roe v. Wade et que de nombreux Etats rendent l’avortement (ou s’apprête à le rendre) illégal.


Si vous retournez la pochette du second album de Birth Control, vous trouverez la figure de Paul VI, pape qui, en 1968 dans son encyclique Humanae vitae, avait condamné la contraception et l’avortement. Une décision en décalage complet avec l’esprit du temps, mais il est bien rare que l’Eglise soit en avance sur son époque … Le nom du combo allemand était déjà un pied de nez à cette mentalité rétrograde, mais avec la pochette d’Operation, la dénonciation est à la fois plus limpide et plus glauque : cette locuste perçant les ventres de femmes enceintes laissées pour mortes sur son passage afin de capturer (pour les dévorer ?) des nourrissons est une horreur sans nom. Représente-t-il l’avortement tel qu’il est vu par l’Eglise (ce qui est douteux) ou plutôt le résultat de son interdiction, comme un monstre imposant des enfants au péril de la vie des femmes (qui avortent clandestinement, qui mettent leur vie en danger en le gardant, qui doivent assumer le résultat d’un rapport plus ou moins voulu …) … Peu importe l’interprétation exacte, Birth Control est bien décidé à dénoncer l’oppression du clergé sur la sexualité et sur le corps de la femme, de façon bien plus vindicative que sur leur premier album qui affichait une plaquette de pilule en 1970.


Au regard de l’originalité de la scène allemande du début des 1970’s, ce premier opus semblait bien académique dans son registre hard-rock à claviers un peu psyché, allant même jusqu’à reprendre "Light My Fire" des Doors, genre d’exercice qui témoigne toujours d’une formation en gestation.


Avec Operation, Birth Control s’affirme comme un groupe de pur Heavy-prog’ : la puissante introduction de "Just Before the Sun Will Rise" ouvre un titre dans la veine d’Uriah Heep, et le groupe accumule de longues phases instrumentales qui expliquent pourquoi les titres sont si étirés. "Stop Little Lady" garde ce côté hard-rock assez rudimentaire (notamment à la section rythmique), avec des claviers qui s’insinuent rapidement dans des divagations hispanisantes ou dans des phases virtuoses plus typiques de l’époque. C’est parfois un peu excessif par rapport à la matière qu’ils proposent, si bien que "Pandemonium" ne tient pas toutes les promesses que son titre laissait envisager, et l’orchestral "Let Us Do It Now" est assez fragile (notamment au regard de sa longueur). Pourtant le groupe gagne à faire plus concis : si "The Work Is Done", convenu et très 1960’s, se démarque surtout par la performance au chant, "Flesh and Blood" est un beau titre très efficace.


Operation est l’album qui permet au groupe de trouver sa voie, une piste esthétique qui lance une carrière loin d’être avortée tant Birth Control se montrera productif.


A écouter : "Just Before the Sun Will Rise", "Flesh and Blood"

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Birth Control


Hoodoo Man


Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également