↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Children of the Sün


Flowers


(26/07/2019 - The Sign Records - Rock psychédélique, blues rock - Genre : Rock)
Produit par

Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (1 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Woodstock sur la Baltique"
François, le 17/02/2022
( mots)

Avec Blues Pills, Siena Root depuis l’arrivée de ses deux chanteuses, puis The Riven (entre autres), il semblait difficile d’ajouter une pierre à l’édifice du "hard-rock revival suédois psychédélique avec chanteuse", secteur presque bouché. Pourtant, The Sign Records, pépinière de talents scandinaves dans le monde du revival (mais pas seulement), met en avant une nouvelle formation qui s’inscrit complétement dans ce registre : Children of the Sün. 


Groupe jeune, mixte et nombreux (7 membres), les Children of the Sün apprécient davantage les années 1960 que les années 1970, la Californie que Londres, le folk ou la soul que la guitare musclée … Tout au long de l’album, on entend des réappropriations du répertoire des Doors, Procol Harum, des Allman Brothers, Santana, Janis Joplin … Evoquer le soleil et les fleurs permet de nous faire revivre musicalement la chaleur et le parfum de Woodstock. Bref, le groupe se distingue tout de même du reste de la scène par ce tropisme hippie beaucoup plus tamisé et léger, sans la rugosité des guitares électriques décomplexées. 


Ainsi vont les reflets soul et californiens de "Her Game" aux chœurs presque gospel, aux teintes très 1960’s dans les lignes de guitare accompagnées d’un clavier d’époque. "Emmy" laisse l’orgue analogique servir de fond à une voix légèrement chevrotante mais habitée, les notes discrètes et sensibles de guitare faisant le reste. 


Le chant féminin est donc moins rock que dans le reste de la scène suédoise et très proche des chanteuses folk (écoutez la performance sur "Sunchild"). C’est d’ailleurs un registre souvent adopté par le groupe : "Flowers" est un titre folk aux percussions organiques, et le long final "Beyond the Sun", mélancolique à souhait, clôt dans cette ambiance. Si ce dernier vous semble être un exercice mené à la manière de Rival Sons, sachez que les Enfants du Soleil sont des fans affichés de la formation. 


Quand il s’agit de développer quelque chose de plus dynamique, ils s’inspirent du rock sudiste dans l’esprit de Blackberry Smoke – donc des Allman Brothers ("Hard Workin Man"), ou des groupes comme les Doors et Ten Years After ("Like a Sound"). Un univers toujours très Woodstock en définitive. 


Pour un premier opus, Children of the Sün s’en sort plutôt bien dans un domaine concurrentiel : son mérite vient de son inscription originale dans les années 1960, très folk et soft-rock hippie, bluesy et californien. Servi par des chanteuses remarquables, des musiciens qui savent retranscrire les manières de l’époque, Flowers mérite une suite pour confirmer les attentes qu’il suscite. 


A écouter : "Emmy", "Flowers", "Like a Sound"

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Children of the Sün


Roots


Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également