↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Christine and the Queens


Mac Abbey


(16/01/2012 - Remark Music - Electro / Pop - Genre : Autres)
Produit par

1- Cripple / 2- Narcissus is back / 3- Amazoniaque (Yves Simon cover) / 4- Safe and holy / 5- Drifter
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (16 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"De la pop freaky par une nantaise et ses amies drag queens, ça vous tente ?"
Laura, le 22/12/2011
( mots)

Qu'ils sont difficiles à croire, ces gens, ces artistes extrêmement talentueux, qui nous répondent d'un revers de la main : "C'est un peu arrivé par hasard". Il parait que c'est le cas pour Héloïse Lhetissier, aka Christine sur scène, à la base étudiante en master de théâtre. Au gré d'un voyage à Londres, la jeune femme rencontre des drag queens et s'inspire de leur énergie pour créer un groupe dont elle est le seul membre mais au sein duquel "elle tient le rôle de cinq personnes". Seule devant son ordinateur, c'est comme ça qu'elle crée et qu'elle joue live, des compositions électro-chic insolentes et entraînantes, rehaussées par une voix chaude et puissante.

Christine se définit comme une "faux queen", une femme qui essaye de se faire passer pour un travesti. Elle ne porte que des costumes et sa coupe de cheveux est une pagaille arrangée sensuellement. Sa diction et son attitude live transpirent le théâtre, la mise en scène ; le personnage de Christine, ce personnage masculin et polisson, nous séduit et ne nous lâche plus. Il est bilingue, il est femme, il est homme, il danse et chante à la perfection : c'est un véritable artiste.

Mac Abbey est le deuxième EP d'une suite apparemment composée de quatre EPs, comme les quatre queens rencontrées et réincarnées par Christine. On y trouve cinq compositions aux ambiances variées et qui, en version uniquement studio, ne possèdent pas à 100% l'essence freaky du personnage de Christine. Bonne nouvelle, en somme : vous pourrez faire écouter Christine and the Queens à votre grand-mère sans qu'elle n'ouvre des yeux ronds... à condition qu'elle n'écoute pas les paroles. Car on l'avait compris en écoutant "Kiss my crass" sur le premier EP de la faux queen ("J'sens pas très bon, ouais, mais j'suis belle. Christine est sale."), les compositions de Christine ont beau être de l'électro-pop tout ce qu'il y a de plus convenable (et de très bonne qualité), c'est dans les paroles que la jeune femme a injecté une partie de son pouvoir freaky. "Cripple", en apparence, est une jolie petite chanson bien rythmée. Chanson dans laquelle Christine clame : "Je suis handicapée et ça me plaît". Mais finalement, parmi ces cinq pistes efficaces et charmantes, c'est définitivement "Narcissus is back" qui fait le plus d'effet. Avec des sonorités électro associées à la perfection et un chant gracieux plein d'énergie, la piste a tout du tube addictif.

Christine and the Queens, c'est un personnage, une femme qui fait vivre les ombres de ses amies queens, un vrai spectacle à elle toute seule. Mais c'est avant tout une musique, et des compositions parfois vraiment agréables, parfois résolument magnifiques (voir la reprise de "Who is it" de Michael Jackson), qui ont tapé dans l'oeil du CQFD et des Inrocks Lab (et dans le notre), rien que ça. Délicieuse Mac Abbey, on a hâte de découvrir toutes vos amies.

Si vous aimez Mac Abbey, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également