↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Greenleaf


Trails and Passes


(13/05/2014 - Small Stone Records - Stoner Rock - Genre : Rock)
Produit par

1- Our Mother Ash / 2- Ocean Deep / 3- Equators / 4- Depth Of The Sun / 5- Humans / 6- With Eyes Wide Open / 7- The Drum / 8- Bound To Be Machines / 9- Trails & Passes
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (4 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.5/5 pour cet album
"Le quatuor suédois zlatane la concurrence stoner avec un nouveau line-up ! "
Marc, le 29/05/2014
( mots)

Greenleaf, groupe suédois à unité variable, joue du stoner à forte tendance blues-rock des années 70 depuis quelques années déjà. Rien de révolutionnaire en soi, juste de quoi délivrer quelques plaisirs aux experts du genre, sans qu'ils s'extasient pour autant... Seulement voilà, à travers ce Trails and Passes, à la surprise de beaucoup, ce combo scandinave vient de franchir allègrement un cap musical qui devrait le conduire à une reconnaissance beaucoup moins circonscrite et totalement méritée. Emmené par les compositions inspirées de son leader Tommi Holappa, toujours actif au sein de Dozer, son autre groupe un peu plus reconnu jusqu'ici, Greenleaf nous offre comme à son habitude un jeu de pistes de guitares alléchantes et des lignes de basse en fusion mais c'est surtout la forte présence de ses deux nouvelles recrues, le chanteur Arvid Jonsson (ex Mozkovitch), à la tonalité vocale réellement décalée par rapport aux classiques du genre stoner, et le jeu nourri et inspiré du batteur Sebastian Olsson (Thalamus), qui attire d'emblée l'attention et fait inévitablement passer Greenleaf dans une autre dimension.

Le groove accrocheur de "Our Mother Ash" rappelle les débuts de Deep Purple avec une batterie et une guitare qui mettent avidement en valeur une voix aérée proche de celle de Dan Auerbach et vintage à souhait. A l'image de cette superbe entrée en matière, l'album entier fleure tout autant les essences hippies que le blues-rock crasseux et le stoner poussiéreux à la mode d'aujourd'hui. La plus groovy, "Ocean Deep", en est le plus bel exemple et sonne comme si les Black Keys des débuts avaient opté pour les acides plutôt que les anxiolytiques et fait le chemin inverse ce celui qu'ils ont malheureusement emprunté depuis El Camino pour mieux s'aventurer jusqu'au stoner façon Kyuss ou Clutch. Rien moins que ça, car Greenleaf, lui, n'a pas renié ses influences pour plaire au plus grand nombre et nous embarque dans une progression de plus en plus hard avec la rythmique zeppelinienne de "Depth Of The Sun" et le psychédélisme à travers "With Eyes Wide Open", sous couvert de paroles épousant des thèmes sombres et métaphysiques. Grace à leurs singularités, le solo wah-wah sur "Humans" et le blues plombé de "The Drum " sont des pistes marquantes, comme cette quête du Graal trouvée avec le refrain entêtant de "Trails & Passes" qui ne fait que confirmer les qualités de chacun des morceaux de cet opus.

Que le tempo soit rapide ou plus lent, que le groove soit constant ou que les sonorités doom metal vrillent nos tympans, le talent des musiciens qui composent cette nouvelle mouture de Greenleaf est omniprésent et ne peut donc décemment rester plus longtemps sous silence. Tommi Hoppala semble avoir également fait ce constat et avoir définitivement pris au sérieux l'espérance de vie de ce projet en faisant désormais passer l'avenir de Dozer au second plan. Une confirmation qui ne surprendra pas celui qui s'aventurera à emprunter ce Trails and Passes, assurément l'un des albums (stoner) de l'année.

 

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également