↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Liar Thief Bandit


Diamonds


(16/09/2022 - - Hard Rock revival - Genre : Chanson / Folk)
Produit par

Note de /5
Vous aussi, notez cet album ! (0 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Un mini-album initulé à la perfection"
François, le 14/12/2022
( mots)

A mi-chemin entre l’EP et l’album, Diamonds débarque dans les bacs un peu plus d’un an après Deadlights, le troisième opus de Liar Thief Bandit qui, faute d’avoir marqué l’année au niveau de sa réception, prouvait que le trio suédois commençait à faire partie des groupes qui comptent. Leur action-rock efficace, qui ne rougirait pas de la comparaison avec leurs ancêtres et compatriotes des Hellacopters, s’était en effet avéré plus qu’enthousiasmant, qu’on pense à des titres comme "Feather" ou "Catch and Release".


Avec ses sept titres au compteur, Diamonds vient purement et simplement confirmer la belle montée en puissance du groupe, offrant son lot de tubes inspirés qui n’appellent qu’à devenir des classiques de la scène suédoise.


On pense notamment à "Diamonds (Are made Under Pressure)", pure joyau qui aurait eu toute sa place dans l’album précédent, avec des lignes mélodiques au chant, notamment sur le refrain, ultra-efficaces, des riffs imparables, un solo très bien pensé … On tient peut-être là le meilleur titre de leur répertoire. Très typé Hellacopters, "Peace with Disaster" tient également du coup de génie, entre son refrain remarquable et ses quelques interventions aux twin-guitars à la Thin Lizzy, inspiration plus que sensible sur "Better Days" où il ne manque Lynott. Les amateurs de Dead Lord, pour rester en Suède, apprécieront.


Question action-rock, le très direct "The Art of Loosing Battle" convainc avec sa rage presque punk, quand Liar Thief Bandit change complétement de registre avec "Ain’t Fit to Live Here", du pur Graveyard dans le texte. Le jouissif "Send Me Home" s’avère être plus classique dans approche du hard-rock, en mid-tempo sur les couplets et très moderne sur les refrains, avec un solo plein d’effets très old-school. Un peu plus Heavy mais dans la même veine, "Harm Destruction"  est satisfaisant à défaut d’être mémorable. Bref, en peu de titres, Liar Thief Bandit qu'il a plus d'une corde à son arc et est capable de diversifier ses approches. 


Si vous voulez découvrir Liar Thief Bandit en un minimum de temps, jetez-vous sur Diamonds, il dispose de beaux arguments pour convaincre n’importe quel auditeur avide de rock efficace. On se demande seulement pourquoi le groupe n’a pas attendu d’avoir deux titres de plus en soute afin de produire un album complet, lui offrant ainsi une meilleure place dans leur discographie et lui laissant plus de chance de rester dans les mémoires.


A écouter : "Diamonds (Are made Under Pressure)", "Peace with Disaster"

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Liar Thief Bandit


Deadlights


Album de la semaine

Crown Lands


Fearless


"

Les amateurs auront reconnu dans cette accroche imagée la référence à Rush, qui se justifie par les liens nationaux mais surtout esthétiques qui unissent le trio canadien historique à Crown Lands.

"
À lire également