↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Louis Bertignac


Live Power Trio


(27/11/2006 - Universal Music France S.A.S - Rock Français - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- Rêves / 2- Oubliez moi / 3- 2000 nuits / 4- Je joue / 5- Audimat / 6- Cendrillon / 7- Le matin / 8- Blue Suede shoes / 9- Vas-y guitare / 10- Les frôleuses / 11- Help / 12- Ces idées là / 13- Coeur ouvert / 14- Rendez-vous là haut / 15- Rock'n'Roll / 16- Hygiaphone / 1- Hey Joe / 2- I'm down / 3- Dead flowers / 4- Jumpin' Jack flash / 5- Helter skelter / 6- Midnight rambler / 7- Won't get fooled again / 8- Sous la pluie / 9- Téléphomme / 10- Ca, c'est vraiment toi / 11- Un autre monde
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (16 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Ca, c'est vraiment le rock n' roll... Définitivement."
Lulu, le 26/12/2006
( mots)

A l'opposée de Jean Louis Aubert qui, depuis des années, ne fabrique plus que de la musique "téléphonée" pour la ménagère de moins de cinquante ans, Louis Bertignac est plus que fidèle à son amour du rock n' roll, celui des années 60 et 70. Il le prouve dans ce double album en public, Live Power Trio, au prix d'un seul CD (ça c'est la première bonne surprise) et rempli à ras bord de bon rock n' roll (27 titres et bien plus de deux heures de musique). Il a su s'entourer de deux amis, Cyril Denis et Hervé Koster, qui partagent visiblement la même passion et les mêmes influences que lui. Et à trois, ils nous livrent un Live pêchu, direct et chaleureux. Bertignac communique avec son public, le fait intervenir à la moindre occasion et il devient ainsi un acteur à part entière.

Pendant cette tournée, Bertignac n'a pas voulu promouvoir à tout prix son dernier album studio Longtemps (très bon d'ailleurs) mais a d'abord voulu faire plaisir au public et se faire plaisir en reprenant un grand nombre de standards du rock et des titres de ses anciens groupes, Téléphone ou Les Visiteurs. Si le set débute de façon mélodieuse et introductive avec "Rêves", le Power Trio enclenche la cinquième pour deux bons Rock n' Roll "Oubliez Moi" et le méconnu "2000 Nuits" de Téléphone. La place est faite pour présenter le Hit issu du dernier album "Je Joue", doté d'une mélodie pop tellement limpide et réussie qu'il est étonnant que personne ne l'ait trouvée avant. Les influences ne manquent pas : Bertignac insuffle un peu de Jimi Hendrix dans le solo de la cynique "Audimat" et pousse à neuf minutes le méga tube "Cendrillon" en lui affublant un long passage du "So Lonely" de Police. Ils reprennent ensuite le "Blue Suede Shoes" de Perkins (et sacralisé plus tard par le King) de façon convaincante.

"Vas-Y Guitare" est une véritable explosion sonore, au départ petit blues tranquille, il se transforme en rampe de lancement pour un solo de guitare de toute beauté, fortement inspiré par les élans guitaristiques d'un certain Hendrix, toujours lui. On calme un peu les ardeurs avec la participation du public sur "Les Frôleuses" tiré du dernier album. "Help" de qui vous savez est toujours aussi magique et est bien interprétée. "Ces idées là", slow qui a connu les hauteurs du top 50 dans les années 80, ressort avec les frissons et les briquets de rigueur. Petit creux de la vague, "Coeur Ouvert" et surtout "Rendez Vous La Haut", pastiche de "La Grange" de ZZTop, sont trop longues et endorment un peu l'auditeur. Mais l'excitation repart de plus belle avec deux grands morceaux de Rock classiques et hargneux, "Rock N' Roll" De Led Zep et "Hygiaphone" de Téléphone pour terminer de la plus belle des façons cette première partie de set haut en couleur.

Le deuxième Cd n'a qu'un seul but : faire plaisir. Bertignac et ses acolytes reprennent des standards des Beatles ("I'm Down" ici très Rock n' Roll et "Helter Skelter" avec un final qui n'aurait sûrement pas déplu à Oasis), des Rolling Stones ("Dead Flowers", "Jumpin' Jack Flash" et "Midnight Rambler" bien trop longue à mon goût), des Who ("Won't Get Fooled Again", intérprétée de façon personnelle mais convaincante) et bien sûr de Jimi ("Hey Joe"). Pas évident de finir après ça. "Sous la pluie", ultime extrait de Longtemps est encore un grand moment, émouvant et sincère. Et trois chansons de Téléphone sont chargées de terminer la fête de la plus belle des façons, la sympathique "Téléphomme", l'archi-connue "Ca c'est Vraiment Toi" et l'indispensable "Un Autre Monde" entièrement chantée par le public.

Ca fait vraiment plaisir d'entendre un aussi bon témoignage Live de rock n' roll par un groupe français. C'est bien trop rare. Le côté festif est toujours présent, très peu de temps morts, une setlist de rêve, un public omniprésent toujours prêt à faire la fête. Un grand disque. Il n'y a pas à dire : Bertignac est vraiment dans une période faste où tout lui sourit.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également