↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Mano Solo


In the garden


(23/03/2007 - - Chanson Francaise - Genre : Ska / Punk)
Produit par

1- In the Garden / 2- Les Endurants / 3- Les petits carrés blancs / 4- Palace / 5- Aimer d'amour / 6- La Fortune / 7- Entre nous / 8- Dans ma Mémoire / 9- Le repas / 10- No Future / 11- Toujours le même Tableau / 12- Ne sens-tu rien venir
Note de 3.5/5
Vous aussi, notez cet album ! (16 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Le dernier album de Mano Solo, commerce équitable."
Louis, le 27/03/2007
( mots)

23 mars 2007 date officielle de la sortie de In the Garden, dernier né de Mano Solo, mais certains d'entre-vous se le seront peut-être déjà procuré, l'artiste l'ayant mis en prévente sur son site depuis plusieurs mois déjà. Réponse nouvelle au problème du téléchargement, Mano Solo produit lui-même cet album. Cette prévente a pour but d'en financer la promotion lors de sa sortie officielle, on ne peut que saluer la démarche, court-circuitant les maisons de productions, on achète directement à l'artiste, la musique se met au commerce équitable... Que Mano Solo soit l'iniatiateur d'un tel projet n'a rien d'étonnant, il n'a pas attendu la vague d'anti-sarkozysme du moment pour s'installer dans un discours contestataire et militant. Au même titre que Noir Désir et dans la veine de Léo Ferré, il s'inscrit dans la lignée de ces artistes de gauche qui peuvent saisir le drapeau noir de la révolte sans risquer d'être completement ridicules. Quand les Béruriers Noirs braillaient leur colère et la haine du système avec humour, Solo chantait son engagement politique avec ses mots crus et sa poésie populaire. Mais rares sont les chansons purement politiques, c'est en chantant ses doutes et ses espoirs que le Mano Solo engagé nous offre sa vision d'une société idéalisée. Et dans cet exercice, rares sont les artistes à pouvoir se prévaloir d'un tel talent, cette capacité à traduire dans des mots simples les sentiments les plus fragiles. Il est proprement habité par ses textes et impossible même au plus critiques de douter de sa sensibilité, "Pas du Gateau" où il annoncait sa seropositivité en étant la preuve la plus vivante.

Punk accordéoniste, Mano Solo revient à ses premiers amours, piano-guitare-accordéon dans la lignée de son premier album sorti en 1993 La marmaille nue. Une simplicité qui colle parfaitement à la voix de Solo gouailleuse et accrocheuse, un gavroche à calvitie "exilé de grande banlieue" qui raconte si bien Paris ("Les petits carrés blancs"). Ambiance populaire, Montmartre, on est pourant bien loin de la vieille France vantée dans Amélie Poulain, la nostalgie qui se dégage de In the Garden est teintée de réalité. "Ce ne sont que des histoires vraies", des histoires qui n'ont rien d'extraordinaires, amours perdus, espoirs déçus et autres tristes banalités. Mais par des mots accrocheurs, des phrases qui restent en l'air et une voix forte et fragile à la fois, on se prend au jeu, prêt à se laisser emporter par le flot de sentiments du monsieur. Ce nouvel album fait dans la simplicité comparé à la galette précédente, le piano et l'accordéon ont remplacé les trompettes de la fanfare. Sur "La fortune" et "Les petits carrés blancs" Mano Solo ressort les guitares électriques. Plus entrainantes, une voix plus rageuse, ces titres sont avec "In the garden" la chanson d'ouverture, les morceaux les plus marquants.

Mais cette sélection n'a aucun sens tant toutes les chansons sont susceptibles de provoquer des sentiments propres à chacun. Enfin n'allons pas trop loin, cet album s'adresse aux adeptes du genre et tous les fans de Solo doivent se le procurer par leurs propres deniers (pas d'excuses possible c'est un auto-produit non mais). Les autres, simples amoureux de la langue francaise y trouveront une poésie qui en toute modestie impose son auteur comme un artiste rare et donc précieux. On laissera les inconditionnels débattre de savoir si In the Garden est ou non son meilleur album, mais Mano Solo montre trois ans après "Les Animals", qui avait dérouté par son aspect trop positif pour être honnête, qu'il est toujours là. A conseiller aux fans donc mais pas seulement, en ces périodes d'idiotie revendiquée de la chanson francaise on ne pourra que saluer la démarche d'un de nos derniers poêtes et croiser les doigts pour que son jardin secret soit dévoilé au plus grand nombre.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également