↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Manu Chao


Rainin in paradize


(02/07/2007 - Because music - world music - Genre : Rock)
Produit par

1- Rainin In Paradize [Radio Edit] / 2- Mama Cuchara / 3- Panik panik / 4- Rainin In Paradize [Long Album Version]
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (6 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Le dernier EP de Manu Chao en attendant l'album La Radiolina"
Alice, le 24/08/2007
( mots)

Depuis l'excellent Sibérie m'était contée, voilà plus de cinq ans qu'on était sans nouvelles de Manu Chao. Après avoir vadrouillé à travers l'Amérique du sud, composé plusieurs musiques de films, l'ex-membre de la Mano Négra revient à la rentrée avec un nouvel album, La Radiolina, disponible dès le 3 septembre en France. En attendant ce nouvel opus, on savoure l'EP, quatre titres, qui nous feraient presque oublier que l'été est bel et bien fini. Car, au fond, qui n'a jamais écouté Manu Chao dans la voiture sur la route des vacances ? On écoute Manu chao quand on va bien, entre amis, car ses morceaux rock-punk-latino nous mettent franchement de bonne humeur.

Les quatre titres figurant sur l'EP donnent clairement le ton de l'album : La Radiolina s'annonce ensoleillé, coloré, toujours aussi festif. "Rainin in Paradize" est le premier extrait, on commence d'ailleurs à l'entendre un peu partout : derrière son air festif, mieux vaut s'attarder quelques minutes sur les paroles qui sont en réalité on ne peut plus fortes et engagées ("In Baghdad, it’s no democracy/That’s just because, it’s a US Country/In Fallujah, too much calamity/This world go crazy, it’s no fatality"). Les autres titres se savourent tout autant : mention spéciale pour "Panik Panik", un morceau tout à fait déjanté, où le chanteur imite l'accent créole ("C'est la panique sur le périphérique") tout en jouant joliment avec les mots ("Paniker sans plastik") - fou rire garanti.

On retrouve cette même atmosphère qui est propre au chanteur, et dans l'ensemble beaucoup d'éléments des anciens albums, comme le bruit incessant de l'ambulance, qui ont fini par être la marque de fabrique du chanteur. On annonce par ailleurs pour ce nouvel album une vingtaine de morceaux, en anglais, français et espagnol, tous aussi variés les uns que les autres.

On lui souhaite d'ores et déjà de connaître le même succès que Clandestino en 1998 et on attend de pied ferme une tournée française.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Manu Chao


La Radiolina


Album de la semaine
À lire également