↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

My TV Is Dead


Freedomatic


(08/11/2010 - - Rock alternatif - Genre : Autres)
Produit par

1- Any kind of heat / 2- Thinking of you / 3- Riot Love / 4- Strange Fruit / 5- Daydream / 6- As fast as you can / 7- Just another day / 8- Love in stereo / 9- Believer / 10- By your side / 11- Riding horses / 12- Awake / 13- Soft Parade / 14- Rolling / 15- I wish
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (2 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Un bon groupe qui souffre de ses ressemblances trop marquées avec d'autres"
Elise, le 27/05/2011
( mots)

Difficile de faire plus incohérent que le portrait de My TV Is Dead sur papier et la musique qui résonne à l'écoute de Freedomatic. Le groupe belge se présente sous forme d'un projet artistique, résultat d'une collaboration entre deux musiciens réunis à Berlin autour de vidéos DJ. A cet énoncé, on peut légitimement penser à un album avant-gardiste, ou tout du moins aventureux, qui sorte des sentiers battus. Et puis on met le disque dans le lecteur et nos oreilles prêtes à affrontées toutes les excentricités possibles découvrent... la voix de John Stargasm et un son qui semble tout droit venir du dernier album de Ghinzu. Oups...

Quelques minutes plus tard, on tient une première certitude : ce n'est pas John Stargasm... S'en suit une deuxième certitude : My TV Is Dead a un gros problème. L'auditeur aussi d'ailleurs. Car il doit maintenant trancher : le groupe est-il une pâle copie des meilleurs combos belges (car outre Ghinzu, on pensera à dEUS ou encore Girls In Hawaï sur certains titres) ou un nouveau venu talentueux dont les influences sont encore un peu trop marquées ? Le mieux serait donc d'analyser ce disque comme si nous vivions dans une bulle flottant dans l'espace où le seul disque laissé là pour occuper notre errance stellaire serait Freedomatic. Evidemment, ce n'est pas le cas... (et franchement tant mieux, un seul disque pour l'éternité dans une bulle, qu'on ait au moins le choix !)

Il faut le reconnaître, pour un premier album, Freedomatic est d'une qualité sonore étonnante. La production est propre et léchée, le packaging recherché et surtout, l'album est long. 15 titres, ce n'est pas si fréquent pour un premier opus indépendant. Malheureusement, au fil des morceaux, le constat est clair : tous n'auraient pas du être choisis. L'ensemble aurait gagné en efficacité et en cohérence alors qu'il s'essouffle sérieusement en fin de parcours avec des titres comme "Awake", "Riding Horses" ou encore "Soft Parade". Certes, ils ne sont pas mauvais mais n'apporte absolument rien à l'ensemble pour, au contraire, l'alourdir. 

Pourtant, tout avait bien commencé avec le titre d'ouverture "Any King Of Heat", qui, malgré son gros défaut de faire penser à du Ghinzu, est indéniablement efficace et bien construit. Son rythme ultrabinaire, soufflé plus que chanté dans un premier temps, amène un refrain à la mélodie percutante. Tout est bien mené et embarque en quelques instants. On enchaîne alors sur une petite mélodie pop-rock où la batterie semble accompagner, presque en solitaire, la voix du chanteur. On réalise alors qu'il est un étrange mélange entre celui de DEuS et de Ghinzu, c'est beau, mais pas de bol, ça nous fera toujours pensé à eux, et non à lui. Et vraiment, on s'en voudrait presque, tant il y a du bon dans My TV Is Dead. L'électrique "Riot Love", l'ultra-mélodique "Daydream", le très DeUssien "Just Another Day" sont de très bons titres. Et même si le faux rythme sur "As Fast As You Can" ne fonctionne qu'à moitié, et si "Love In Stereo" n'a rien de très original, avec "Believer" et "Riot Love" ils semblent dégager la personnalité de My TV Is Dead. Un son binaire et sautillant, très rythmique, où la voix se détache. On oublie donc "Strange Fruit", plus sombre mais sans émotion, "By Your Side", ballade mignonne mais sans grand intérêt, et on s'arrête sur "Rolling" ou encore "I Wish" où la personnalité du groupe se distingue dans l'ajout de petites sonorités originales.

Freedomatic est sorti en 2009 en Belgique, fin 2010 en France, dans une certaine indifférence. On peut assez aisément accuser les ressemblances si frappantes avec d'autres groupes déjà bien connus. Difficile, en un ou deux singles, d'arriver à poser ses marques avec un tel fardeau. Pourtant, My TV Is Dead mérite de passer outre. Sa musique est à la fois originale et teintée de tout ce qui fait le rock belge d'aujourd'hui. Trop, c'est sûr, mais quand c'est bon, inutile de s'en priver. 

Si vous aimez Freedomatic, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également