↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Neurosis


Honor Found In Decay


(29/10/2012 - Neurot Recordings - Metal psyché / sludge / doom - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- We All Rage In Gold / 2- At The Well / 3- My Heart For Deliverance / 4- Bleeding The Pigs / 5- Casting Of The Ages / 6- All Is Found... In Time / 7- Raise The Dawn
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (6 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.5/5 pour cet album
"Le phénomène Neurosis est de retour: incontournable"
Didier, le 10/11/2012
( mots)

Au rayon musique qui tape dur mais qui a quelque chose à dire, octobre 2012 sera clairement à marquer d'une pierre blanche. Après le retour en fanfare de Converge, c'est maintenant la machine de guerre Neurosis qui débarque avec le très attendu Honor Found In Decay, son dixième album en 27 ans de carrière.

Fidèle à sa décision, prise il y a dix ans déjà, de lever le pied en termes de tournées incessantes, la clique de Oakland a mis cinq ans à sortir le successeur de l'acclamé Given To The Rising. Cinq années qui, loin de les voir inactifs, ont été rythmées par des tournées (quand même), des side-projects de qualité (Shrinebuilder, A Storm of Light,...), et des projets solo inattendus comme l'incroyable album de Scott Kelly et Steve Von Till en l'honneur de Townes Van Zandt, sorti plus tôt cette année. Neurot Recordings, leur propre label-écrin, s'est également lentement transformé en une mini maison de disques qui alterne coups de maître (Amenra) et coups de génie (Ides of Gemini).

Forts d'une réputation inattaquable et d'une éthique de travail qui les honore, les cinq Californiens se sont donc lentement mais sûrement remis au travail, appelant une fois encore Steve Albini aux consoles. Le résultat s'avère plus que convaincant et justifie cette longue attente: en sept titres aussi lourds que finement ciselés, Neurosis prouve, si besoin était, que le groupe tient désormais plus de la référence pour un genre tout entier que du simple combo métal éclairé.

Adulé pour sa capacité à faire rimer lourdeur, lenteur, avant-garde et constructions sonores alambiquées, Neurosis prouve ici que, loin de se reposer sur ses acquis, les nombreuses expériences collatérales de ses membres riment plus que jamais avec progression et inventivité. Ce tant espéré Honor Found In Decay s'ouvre ainsi sur l'immense "We All Rage In Gold". D'emblée réminescent du meilleur de leur collaboration avec Jarboe tout en imprégnant l'auditeur de cette touche d'émotivité si caractéristique qu'applique Scott Kelly à Shrinebuilder, le groupe place la barre très haut, tant ce morceau, traversé par une flûte hantée, résume en quelques minutes sa propre quintessence, entre force et intelligence. Fort d'une approche similaire, l'incroyable "My Heart For Deliverance", autre composition particulièrement notable de ce nouvel album, insiste sur ces émotions lourdes pour mieux éclater dans une véritable tempête de riffs dont il est difficile de se relever indemne.

Si les autres titres de Honor Found In Decay s'avèrent somme toute plus neurosiens par leurs entrées en matière relativement calmes suivies de montées en puissance aussi prévisibles qu'inéluctables, Neurosis parvient encore à surprendre, en osant insérer cà-et-là quantité de trouvailles sonores du meilleur effet : violon, harmonica, tout y passe pour mieux marquer l'auditeur au fer rouge. "Bleed The Pigs" s'avère à ce titre une démonstration de style impeccable ou la recette parfaite pour mêler ambiance quasi-atmosphérique et riffs qui tabassent. La production léchée de Steve Albini met brillamment en valeur la complexité et la grâce de ces sept titres, en leur donnant une dimension par moments tout simplement énorme.

Plus lourd que jamais, efficace à défaut d'être totalement révolutionnaire, ce Honour Found In Decay souligne plus que jamais la place très spéciale prise par les Californiens au panthéon du métal au sens le plus large du terme.  A force de planer si haut, Neurosis, à défaut d'être une formation comme les autres, ne peut désormais plus qu'être qualifé de phénomène.

Si vous aimez Honor Found In Decay, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également