↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Oi Va Voi


Laughter Through Tears


(10/11/2003 - Outcast - Ethno Electro Pop - Genre : Autres)
Produit par

1- Refugee / 2- Yesterday's Mistakes / 3- Od Yeshoma / 4- A Csitári Hegyek Alatt / 5- Ladino Song / 6- 7 Brothers / 7- D'Ror Yikra / 8- Gypsy / 9- Hora / 10- Pagamenska / 11- Hidden Track
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (11 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
""
Jérémie, le 13/04/2004
( mots)

Peut-être les plus zen d'entre vous les aurez déjà remarqués sur la compil' Siddharta, Spirit of Buddha Bar, en tout les cas maintenant vous n'aurez plus aucune excuse ! Laughter Through Tears est en effet le premier album du groupe londonien Oi Va Voi, et c'est une sacrée réussite ! Ne cherchez pas la moindre erreur de jeunesse ici, car nous avons affaire à des musiciens talentueux, qui ont foulé pendant plusieurs années les scènes du monde entier avant de se lancer dans la production de leur premier LP.

"Oi Va Voi", c'est ce qui passe en Yiddish pour un "Oh my God !" familier. Les membres du groupe sont en effet d'origine juive (même si certains ne s'en sont rendus compte qu'après coup), mais ils puisent leur inspiration dans la musique de l'Europe de l'Est et du Moyen-Orient, sans jamais se cantonner à leur propre culture. Musicalement, leurs origines sont plutôt diverses : le trompettiste (entre autres) Lemez Lovas vient du jazz, des musiques latines et du hip hop, le batteur balançait auparavant entre rock et hip hop tandis que la multi-instrumentiste Sophie Solomon alternait entre le drum'n'bass et le violon classique.

Oi Va Voi, c'est donc avant tout la diversité ; la rencontre improbable de l'électro pop et des musiques traditionnelles juives, ouzbèques, arméniennes, hongroises... La plupart des chansons sont écrites en anglais mais l'on retrouve régulièrement des textes provenant de l'Est, souvent co-écrits par les chanteurs invités : Sevara Narakhan sur "7 Brothers", Earl Zinger sur "Gypsy" ou encore Ben Hassan sur "D'Ror Yikra". Chants hébreux, traditionnels, anglais, espagnols ou autres, le mix est tout simplement parfait. Chaque langue répond aux autres avec ses sonorités propres, ses rythmes, son groove et son ambiance. Mention spéciale à la voix de KT Tunstall ("Refugee", "Yesterday's Mistakes"), envoûtante au possible... Même chose pour la musique : l'électro se pose en douceur sur les chants traditionnels, les guitares, les percussions, les flûtes, les trompettes ou les violons... toutes les origines se mélangent et donnent ce son unique, à la fois envoûtant, captivant, rythmé.

Vous l'aurez compris, il sera désormais difficile de faire sans Oi Va Voi. Mélanger des sonorités aussi différentes aurait pu passer pour un pari risqué, mais ces six Anglais et leurs invités nous ont montré avec une facilité déconcertante que finalement, rien n'était plus évident...

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également