↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Saez


Debbie


(31/08/2004 - Barclay - - Genre : Rock)
Produit par

1- Debbies / 2- En travers les néons / 3- Céleste / 4- Marie ou Marilyn / 5- J'hallucine / 6- Autour de moi les fous / 7- Dans le bleu de l'absinthe / 8- Comme une ombre / 9- Marta / 10- Clandestins / 11- Tu y crois
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (50 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Qu'on aime ou qu'on aime pas, le nouveau Saez est là !"
Lilian, le 19/09/2004
( mots)

La sortie d'un album de Saez, ce n'est jamais vraiment un événement banal. Si le premier album (Jours Etranges) avait largement séduit la presse, qui dans un élan hystérique avait surnommé Saez "petit prince du rock", le retour de boomerang avait largement mitigé les avis lors de la sortie de God Bless, pourtant très bon. Victime à l'époque de son allure de lycéen et de son attitude parfois subversive, Saez avait dû essuyer beaucoup de critiques mais avait su aussi se préserver dans un énorme cocon de fans. Depuis le petit prince à grandi, s'est effacé quelque temps de l'actualité musicale, pour revenir dans un climat plus propice à la sortie de son troisième album: Debbie.

Jusqu'ici j'ai toujours parlé en bien de la musique de Saez. Avec ce nouveau venu, les choses ne vont pas changer ! Si God Bless était un très bon album qui mettait en avant le talent et la générosité du chanteur/compositeur, le plaisir était périssable dans le temps. Trop long (2cd), trop calme, trop musical et parfois trop expérimental, il était temps pour le jeune homme et son groupe de revenir à des choses plus basiques ? plus Rock'n'roll. Alors, quel plaisir quand "Debbie" signait le retour de Saez sur les ondes. Avec ses airs de Noir Désir (surtout dû à l'entrain et à l'utilisation du mot "écorché" à vrai dire) et ses trompettes en bouquet final, le morceau laissait rêveur quant à la sortie d'un album d'un nouveau genre.

"Debbie" se retrouve en première piste, comme pour donner le ton d'un album qui se veut plus direct. Plus calmes mais tout aussi frontaliers, les refrains électriques de "Au travers les néons" donnent un nouveau visage à la prose du chanteur, avant de basculer dans le mélancolique "Céleste". Saez semble alors avoir déserté ses combats utopiques pour des textes bien plus personnels, d'une poésie très imagée et délicieuse.
Comme un sursaut entre deux chansons calmes, "Marie ou Marilyn" est le titre le plus rageur du CD. Lancé pourtant dans un rythme et un volume modérés, c'est une déferlante électrique qui s'abat à mi-chemin et qui ne cesse de s'accroître jusqu'à la toute fin. On en oublierait presque les paroles un peu osées. Voilà qui promet de belles choses en concert.
"Autour de moi les fous" retourne un tantinet sur les plate-bandes des précédents albums avec un texte dénonçant la société. Mais que c'est habilement fait en comparaison à des titres comme "Jeune et con" ou encore "J'veux du nucléaire". La fin de l'album se déroule dans un climat bien plus sombre avec des titres comme "Marta" ou "Comme une ombre", mais sur une musique toujours haletante.
Si je suis passé par tous les sentiments à l'écoute de cet album, "Clandestins" reste néanmoins le titre qui m'a le plus marqué. Son entame minimaliste sur laquelle vient se poser délicatement une trompette cache bien la richesse de ce subtil morceau où la voix de Saez prend toute son ampleur. Magique.

A noter aussi la présence d'une chanson bonus pas vraiment au niveau du reste et d'un DVD (dans l'édition limitée) sans grand intérêt, qui ne ravira que les fans ultimes du chanteur.

On était en droit de le craindre, mais cet album est loin d'être un coup d'épée dans l'eau. Il confirme plutôt l'importance que tient ce groupe dans le paysage rock français, et avec la manière en plus. Et franchement ? tant pis pour ceux qui n'en veulent pas !

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Groupe

Saez


Critique d'album

Saez


Miami


Critique d'album

Saez


God Bless


Album de la semaine
À lire également