↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Sonic Area


Explore


(10/09/2007 - Audiotrauma - Indus ambiant - Genre : Autres)
Produit par

1- Que les larmes me viennent / 2- Vertigineuse évidence / 3- Liqueurs inconnues / 4- Les caresses de serpent / 5- Les sublimes subtilités des trésors de ton corps / 6- Le silence me terrifie / 7- La chute ascensionnelle / 8- La petite mort / 9- Il ne faut pas avoir peur / 10- Les morsures d'octobre
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (5 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Vous êtes le bruit !"
Lee, le 08/10/2007
( mots)

Ce 10 septembre 2007, Audiotrauma, en collaboration avec Les Forces Alliées, firent trembler la Terre tels des lanceurs de poids surdimensionnés, en sortant Explore, second album de Sonic Area.

Mettez-donc le disque, après vous être confortablement installés, laissez-vous emporter par les sons, laissez-vous transporter par les ondes, et priez, surtout, pour ne jamais vous réveiller !
Attention ce disque s'adresse à un public averti ! Par averti j'entends que l'auditeur doit s'attendre à l'impossible, à l'ingérable, à l'insurmontable effet de la dépendance. L'impétueux sample du titre "Les caresses de serpent" atteste de la position sécuritaire à adopter pour le voyage : "Close your eyes and try to imagine, forever... Hey for ever !"

Sonic Area est une source musicale déversée par un seul homme, Arnaud Coëffic, seul commandant à bord de son navire. Ses flots d'eaux ruisselantes accomplissent des traversées dantesques jusqu'aux plus profondes matrices abyssales. La machine est le seul outil stratégique au projet artistique. Samplage, bidouillage, apprentissage, maîtrise, contrôle. De ces pratiques, non exhaustives, Sonic Area en connaît un rayon et même bien plus à l'écoute d' Explore.

Comme il est indiqué précédemment, le début de l'album est déjà hautement addictif. Des cris entrechoqués dans "Que les larmes me viennent" laissent place à un gros beat injecté du rap de Scalper : "Even more cries !" La deuxième chanson "Vertigineuse évidence" est une composition réalisée avec Ten Data Keshin, autre membre actif de la scène industrielle strasbourgeoise. La parfaite cohérence de ce morceau démontre un talent énorme dans le domaine de la création musicale par ordinateur. La piste suivante "Liqueurs inconnues" impose, quand à elle, une association d'influences programmées dans un vaste de réseau d'archives. Arnaud Coeffic saisit le titre avec un sample d'une interview d'Auterche duquel il tire son nom : "I'm just exploring sounds, sonic areas." Comparées au premier album, les parties breakcore sont moins présentes mais audacieusement ajustées à une ambiance de film au décor industriel. Les titres sont riches. Divers sons sont découpés, recollés, éparpillés, puis examinés, triés, selectionnés lors d'un travail sur la maîtrise de la machine sans failles. Des voix samplées sur différents volumes viennent correspondre avec de bonnes rythmiques entraînantes.

Le reste de l'album s'inscrit dans un registre beaucoup plus ambiant. Mais il reste tout aussi bon ! En effet, on assiste à une montée en puissance irrésistible dans "La chute ascensionnelle", magnifique oxymore musical. Et les samples morbides, principalement tirés de films d'horreurs, cherchent vos névroses grâce aux associations libres. Vous saurez, à cette écoute, ce que signifie la peur et même ce qu'elle contient car vous serez oppressé tout au long du périple. Le titre "Il ne faut pas avoir peur" porte très bien son nom. De plus, il s'étire sur "Les morsures d'octobre", tout aussi effrayant et captivant. Allez, dernière petite sample-question pour conclure : "Are you hurt ?" Mais vous l'êtes déjà, non ? Sans même le savoir...

Un nouveau monde vous ouvre ses portes. Oserez-vous l'explorer ?

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également