↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

The Magic Numbers


The Magic Numbers


(16/08/2005 - EMI - - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- Mornings Eleven / 2- Forever Lost / 3- The Mule / 4- Long Legs / 5- Love Me Like You / 6- Which Way To Happy / 7- I See You, You See Me / 8- This Love / 9- Wheels On Fire / 10- Love is A Game / 11- Try / 12- Hymn For Her (Bonus Track) / 13- Idea Of A Feeling (Bonus Track)
Note de 5/5
Vous aussi, notez cet album ! (10 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Drôle de groupe pour une drôle de musique"
Charly, le 21/09/2005
( mots)

Quand on voit la formation de The Magic Numbers, on se demande vraiment ce que ces quatres individus vont bien pouvoir nous sortir comme album. Quel étrange quatuor : frère et soeur américains, frère et soeur anglais. Tous possédant un surpoids très prononcé et une surabondance capillaire assez impressionnante. Drôle de groupe pour une drôle de musique.

Les Magic Numbers auraient sans doute eu un très fort succès il y a quarante ans. On fait un bon en arrière avec ce groupe très influencé par les sixties (comme le fait penser avec insistance leur look), les chansons enjouées très Beach Boys, The Mamas and the Papas, le groupe nous propose un album assez enthousiasmant au demeurant. Ne vous attendez pas pour autant à un grand album, des textes recherchés et une maîtrise musicale pointue. Les chansons sont joyeuses, rythmées, la voix du chanteur Roméo est douce, posée, sensible, très juste et elle convient parfaitement au type de musique.

C'est intéressant d'observer ce mélange unique entre pop américaine et rock plus anglais. Chaque famille y va de ses petites influences, les américains privilégiant les choeurs, les cadences plus lentes d'où se dégage une euphorie douceureuse ("Mornings Eleven"). On ira même jusqu'à un morceau typiquement country ("Wheels on fire") ou gospel ("Try"). De l'autre, un aspect plus recherché du brit rock, des riffs de guitare plus acérés, un rythme plus enlevé et une volonté d'emporter l'auditeur vers une cadence plus soutenue ("Long legs", "I See You, You See Me"). Cette dualité est du plus bel effet. Le résultat est étonnant, rafraîchissant et original.

Pourtant, malgré celà, on ne rencontre jamais un titre plus haut que l'autre. Même si l'album en lui-même sort du lot, dans le contenu, le tout reste assez linéaire et les chansons se suivent et se ressemblent. Le résultat, même s'il est agréable à l'oreille, ne restera sans doute pas un disque référence mais plutôt un fond sonore des plus agréables qu'on aimera écouter de temps en temps pour se changer les idées, mettre un peu de sixties dans la vie, du bonheur, de la simplicité et beaucoup de naïveté !

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également