↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Vega 4


Satellites


(27/05/2002 - Naive - - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- Drifting away violently / 2- Sing / 3- Radio Song / 4- The caterpillar son / 5- Loves breaks down / 6- Better life / 7- The love you had / 8- Satellite / 9- Shoot up hill / 10- Burn & fade / 11- Hallelujah
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (6 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Formé de membres des 4 coins du monde,Vega4 pourrait vite devenir un groupe star"
Lilian, le 29/05/2003
( mots)

J'ai découvert Vega4 par hasard, sur un site dont je n'ai aucun souvenir, qui proposait des vidéos du groupe en session acoustique. C'est la voix qui m'a surtout surpris au départ. Elle n'a certe rien d'extraordinaire, mais elle est quasi parfaite, même quand elle s'échappe dans les aigus.

Un autre hasard a voulu que je me procure dans un premier temps l'EP du titre "Better Life". C'est un très bon maxi qui ne contient (en plus de "Better Life") que d'excellentes faces B et une reprise de grand standing du célebre "Revolution" des Beatles. Celle là même qui a servi de bande son à France Telecom au début de sa nouvelle campagne "Orange" de 2002.

L'album "Satellites" est du même acabit : un très bon moment. La voix de John Medaid et la musique planante rappellent un peu Duran Duran dans ses heures de gloire (y'a presque 10 ans, eh oui déjà !) avec des titres come "Drifting away violently", "sing" ou encore le tube "Better life", sur fond de voix planantes. Le groupe s'exerce dans un style plutôt pop mais très électrique qui encore une fois rappel les sons d'un certain pop-rock qui embellissait nos années collèges.

La guitare de Bruce Gainsford prend souvent une place au premier plan sans jamais partir dans de grands solos à la "guitar heroes".
Au final, on découvre un groupe d'une grande sensibilité, aussi bien au niveau instrumental que dans le chant. Sensibilité qu'on retrouve sur le long "Hallelujah", qui conclu l'album, et qui termine sur un bouquet final guitaristique de toute beauté.

Cet album est un régal !

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Groupe

Vega 4


Album de la semaine
À lire également