↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Velvet Revolver


Contraband


(08/06/2004 - RCA - Hard rock US - Genre : Hard / Métal)
Produit par Josh Abraham, Nick Raskulinecz, Velvet Revolver

1- Sucker Train Blues / 2- Do It for the Kids / 3- Big Machine / 4- Illegal i Song / 5- Spectacle / 6- Fall to Pieces / 7- Headspace / 8- Superhuman / 9- Set Me Free / 10- You Got No Right / 11- Slither / 12- Dirty Little Thing / 13- Loving the Alien
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (29 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
" - Dites les gars, ça vous dirait qu'on rejoue tous ensemble ?
- Ah ouais mec."
Lulu, le 07/09/2004
( mots)

Cet album était très attendu tant l'affiche paraissait belle sur le papier. Imaginez ! les trois cinquièmes de Guns n' Roses enfin réunis après quelques années de disette musicale, de coups bas, d'attente, de promesses, d'albums solos plus ou moins réussis. Slash, Duff et Matt, respectivement le guitariste soliste et la session rythmique des Guns sortent enfin Contraband et sont prêts à le faire connaître partout dans le monde.

Ils ont su dénicher la perle rare, un chanteur charismatique, original et inspiré dans ses parties vocales. Fraîchement splitté de son groupe Stone Temple Pilots, Scott Weiland a beaucoup participé à l'album même si son arrivée dans le groupe a été assez tardive. Complété par Dave Kushner, l'ex-guitariste de Suicidal Tendencies & Infectious Grooves (excusez du peu !) le groupe est décidé à redonner au rock US ses lettres de noblesse.

Alors, Contraband ressemble-t-il à un album de Guns ? Pas vraiment en fait : bien sûr, il y a le son de gratte Gibson et le jeu très inspiré de Slash sur tous les morceaux, il y a aussi certains breaks, certains ponts et parties basse/batterie qui font revivre le bon vieux temps mais la plupart du temps, c'est un rock musclé, hargneux et bien construit qu'ils nous servent.

On retrouvera donc des chansons très rock ("Sucker Train Blues" lance l'album avec des sirènes, histoire de prévenir qu'une attaque de décibels est attendue éminemment sous peu (le solo de Slash y est grandiose), "Do It For The Kids" et son refrain très accrocheur avec un timbre de voix aux consonances Def Leppard , "Set Me Free" a bien la pêche et on retrouve un peu la façon de chanter de Marilyn Manson), celles qui ressemblent beaucoup à du Stone Temple Pilots ("Big Machine" et son refrain bien heavy, "Superhuman" (tout en nuance) et "Headspace") la quasi-punk "Spectacle" (les ch?urs sont encore très inspirés Def Leppard ) , le premier single "Slither" très post-grunge (accompagné de deux reprises sur le Cd Maxi non présents sur l'album, "Bodies" des Sex Pistols et "Negative Creeps" de Nirvana) et trois chansons plus douces très inspirées ("Fall To Pieces" , "You Got No Right" et "Loving The Alien" qui me fait penser aux ballades de Big Star, groupe qui a eu son quart d'heure de gloire dans les années soixante dix).

En clair, ils ont fait plutôt du bon boulot et on sent qu'ils ont pris un immense plaisir à composer et à jouer tous ensemble. Amateurs de rock pur et dur, jetez une oreille sur cette galette, vous risquez de secouer la tête sans vous en rendre compte.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également